samedi 23 février 2019
Questions à...
Le président de la fédération de commerçants Shop In Dijon multiplie les rendez-vous à tous les échelons politiques pour obtenir de l’aide. Il tire la sonnette d’alarme : «si le mouvement des Gilets Jaunes perdure, ce sera une catastrophe». «On est en moyenne à moins 40% de chiffre d’affaire en décembre et janvier» confie-t-il dans une interview à Infos-Dijon.
> Dijon > Dijon

Dégradations et agression à l’encontre de la CFDT le 5 février : François Rebsamen condamne fermement des actes inadmissibles et soutient l’organisation syndicale

07/02/2019 16:07Imprimer l’article
«S'attaquer à un syndicat c'est s'attaquer à nos libertés et à l’organisation de notre démocratie» déclare le maire de Dijon.
Communiqué de François Rebsamen :

Mardi 5 février a eu lieu une manifestation nationale à l’appel de différentes organisations syndicales. Près de 164 rassemblements ont été recensés partout en France. A Dijon, le défilé a compté entre 1.500 et 2.000 manifestants.

A la fin de la manifestation, des individus cagoulés se sont introduits dans les locaux départementaux de la CFDT situé dans le bâtiment municipal mis à disposition par la ville aux délégations départementales des organisations syndicales.

J’apporte tout mon soutien à la CFDT et je condamne avec la plus grande fermeté les violences commises en marge de de cette manifestation à l'encontre de ce syndicats et de ses représentants dans ses locaux et à l’intérieur d’un bâtiment municipal. S'attaquer à un syndicat c'est s'attaquer à nos libertés et à l’organisation de notre démocratie.

Une plainte est évidemment déposée en vue de la condamnation des auteurs. 
?>