mercredi 11 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

DIJON : 20ème édition des Nuits d’Orient, du 22 novembre au 8 décembre

19/11/2019 14:41Imprimer l’article
La Ville de Dijon veut que l’anniversaire soit une belle fête, animée une nouvelle fois par des envies de découvertes et de partages. 140 rendez-vous sont au programme, contre une centaine en 2018.
«C’est une belle fête. On a 20 ans ensemble, pour les Nuits d’Orient. Nous nous situons dans une histoire très belle, très forte, d’humanité et de fraternité». Adjointe au maire de Dijon déléguée à la Culture, Christine Martin répète, à l’approche de la 20ème édition du festival, un mot : ensemble.

«Alors que nous venons de fêter la chute du mur de Berlin, alors que d’autres ailleurs veulent construire des murs et certains ici veulent diviser, c’est autre chose que nous portons à travers la Culture, à travers la construction de projets avec les habitants», poursuit l’élue municipale qui mesure aujourd’hui le travail de fond effectué par le service culturel notamment dans ce cadre-là et en ce sens-là : faire que des personnes d’horizons différents se retrouvent et échangent autour de l’Art et la Culture, autour des cultures même puisque celles-ci peuvent être partagées lors d’un atelier culinaire où la dimension humaine compte beaucoup.



En ne manquant pas également d'évoquer des rendez-vous menant jusqu’à des salles de conférences ou de concerts, c’est tout un ensemble «éclectique» que la Ville de Dijon présente et propose avec ses partenaires. Christine Martin parle aussi de «concentration des énergies» permettant de «voir l’autre comme une ressource et pas comme un problème». La programmation 2019 englobe 140 événements (100 en 2018) sur une quinzaine de jours, dont 30 actions de médiation. 100 partenariats sont enregistrés et 54 lieux seront aménagés pour une soirée ou un autre événement, aux couleurs de ces Nuits d’Orient peut-on dire.

Le festival qui s’apprête à fêter ses 20 ans n’en est qu’au début de rencontres prometteuses, cette année et encore bien des années à venir comme le souhaitent ses acteurs. Les Nuits d’Orient se veulent à nouveau telles des grandes occasions de faire des rencontres et de créer des passerelles «de l’Orient à l’Occident». Sur le territoire de la métropole dijonnaise, le festival s’ouvre d’ailleurs avec la participation des communes de Chenôve, Quetigny et Longvic.

Au musée des Beaux-Arts, où la présentation officielle du festival a eu lieu, les visiteurs pourront s’intéresser aux voyages d’artistes en Orient, ou bien aux années du sculpteur Auguste Bartholdi là-bas dans les années 1850 que mettra en avant le musée Magnin en le «suivant» au Moyen-Orient et en Afrique…
La question des réfugiés sera quant à elle écartée des idées nocives, elle sera au contraire sublimée par l’orchestre Orpheus XXI ou bien exprimée au travers de l’implication de réfugiés dans l’organisation de rendez-vous…
D’autres invités témoigneront de leurs engagements citoyens, ou bien de leurs périples bourrés d’envie d’aller découvrir d’autres paysages et environnements, d’autant plus lors de parcours rythmés d’humanisme… La dijonnaise Aurélie Gonet nous parlera du sien, de Dijon à Pékin, en vélo…

Vous voulez en savoir plus, tout le programme des Nuits d’Orient 2019 est à télécharger en cliquant ici. Un certain nombre d’événements sont gratuits et ouverts à tous.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier