mercredi 17 octobre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Dans une longue interview à Infos-Dijon, l’élu de Côte-d’Or, patron des Sénateurs «En Marche» au Sénat, et proche d’Emmanuel Macron, dit sa foi dans les réformes.
Il parle aussi des élections européennes, d'Arnaud Danjean, d'agriculture, et des municipales à Dijon et en Bourgogne-Franche-Comté.
> Dijon > Dijon

DIJON : Des talents dévoilés dans la diversité à la «Nuit du Prince»

14/04/2018 12:19Imprimer l’article
La soirée organisée par l’association VIVRENS Diversités - Vivre ensemble sa diversité culturelle - a été un succès ce vendredi à l’Espace Devosge.
Denis Lamard, conseiller régional, sur scène non pas pour faire de la politique mais pour raconter une histoire dont la chute prêtait à rire, Maxime Moulazadeh, président des Jeunes radicaux de Côte-d’Or, micro en main pour un petit one-man show ponctué d’applaudissements, de même pour Antoine Cordier, le représentant de Pas en Campagne, s’étant livré à un sketch mêlant histoire médiévale de notre région et ton burlesque…
Sur cette large scène également, sont notamment montés Jacqueline Ferrari, conseillère régionale pour qui la nombrologie n’a plus de secrets, ou bien François Deseille, adjoint au maire de Dijon ayant ce vendredi soir partagé les bienfaits de la gymnastique Qi gong…
Il y avait un côté atypique, insolite dans cette soirée. Des personnalités de la vie dijonnaise et au-delà avaient accepté de «laisser de côté» leurs fonctions afin de dévoiler leurs talents, de montrer que la représentativité et les responsabilités au quotidien n’empêchent pas d’autres talents ou passions.

Une diversité réunie 

par les talents et les cultures de chacun


L’association organisatrice VIVRENS Diversités - Vivre ensemble sa diversité culturelle - l’entendait comme une belle occasion de montrer que nous avons tous des talents plus ou moins cachés, des talents rassembleurs pour une belle soirée, au-delà des aspirations et autres motivations de chacun. C’était aussi l’occasion de promouvoir les jeunes talents. L’assistance a même eu droit à une plaidoirie de Marie Vindy et Sylvain Champoin, respectivement écrivain et avocat.
La diversité était souhaitée, aussi bien dans les numéros présentés que dans les profils d’artistes. C’est une programmation variée qui s’est déroulée, avec un défilé de mode présenté par les membres d’une association trisomique, de la danse dont un tableau présenté par des lycéennes de Charles de Gaulle, des sketchs comiques, de la musique… Cela dans des styles et selon différentes cultures - du folklore polonais (par la troupe Wisla Krakowiak) jusqu’à l’ambiance africaine (par le groupe MLIT) - partagés avec fierté devant environ 150 personnes.

«Mobiliser encore plus»


«Pour une première, c’est plus qu’un succès. Beaucoup d’élus ont répondu présents, ainsi que plusieurs associations. Nous sommes vraiment ravis, on le voit sur scène et dans l’ambiance. L’envie est de mobiliser encore plus pour l’année prochaine», affirmait Nora El Mesdadi au cours de la belle soirée intitulée «La Nuit du Prince». La présidente de VIVRENS Diversités l’avait ouverte avec Claire Tomaselli, adjointe au maire de Dijon. Autour des tables, on pouvait aussi remarquer les présences du conseiller municipal Laurent Bourguignat mais aussi de maires de la métropole dijonnaise.
A noter aussi l’implication des jeunes dans la réussite de cette soirée puisque le service à table était assuré par des membres de l’association pour la défense des enfants au Burkina Faso ainsi que des jeunes de Chenôve.

Alix Berthier