mardi 25 juin 2019
Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des graminées, espèce fortement allergisante, explique Atmo.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Dijon > Dijon

DIJON : Hommage aux morts pour la France en Indochine

13/06/2019 14:40Imprimer l’article
Une cérémonie s’est déroulée devant le mémorial d’Extrême-Orient ce jeudi en milieu de matinée.
Place Gaston-Gérard, devant le mémorial d’Extrême-Orient, porte-drapeaux, anciens combattants, représentants des autorités civiles et militaires, élus municipaux et territoriaux, étaient en effet rassemblés pour commémorer la fin des guerres de la France en Indochine et de la bataille de Ðiên Biên Phù, dans le cadre de la journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine (8 juin).

La cérémonie ayant été ordonnancée par le major Dupuy, elle a débuté par la montée des couleurs par un ancien combattant d’Indochine, avant la lecture du message national de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, par Christophe Marot, secrétaire général de la préfecture de la Côte-d’Or.

Plusieurs gerbes de fleurs ont ensuite été déposées au pied du monument par des associations ainsi que les personnalités militaires et civiles. Au rang de celles-ci, on pouvait noter les présences du général de division Thierry Cailloz, commandant de la région de Gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et du groupement départemental de la Côte-d’Or, du lieutenant-colonel Etienne Royal, commandant d’armes de la place de Dijon et délégué militaire départemental adjoint, de Françoise Tenenbaum en tant que conseillère régionale, de l’adjointe au maire de Dijon Elisabeth Revel, du vice-président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or Ludovic Rochette…

Après ces dépôts et temps de recueillement, la sonnerie aux morts a retenti par les clairons de Georges Grenier et Gabriel Bosset, cela avant le respect d’une minute de silence et le chant de la Marseillaise lancé par les parachutistes.

Les remerciements des autorités militaires et civiles aux porte-drapeaux et aux anciens combattants, mais aussi le chant traditionnel «Debout les paras», pour rendre hommage aux combattants de Ðiên Biên Phù, ont conclu la cérémonie.

Alix Berthier