jeudi 21 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Dijon > Dijon

DIJON : L’oeuvre de Stom 500 sur le M.U.R. inaugurée

12/01/2019 19:39Imprimer l’article
Elle sera visible jusqu’en avril. Le moment partagé ce samedi en fin de matinée a permis à nouveau de mettre en avant une surface d’exposition portant haut l’art urbain et contemporain.
Comme pour les créations de Speedy Graphito et Bault, l’inauguration de celle de Stom 500 a vu se retrouver, à l'angle de la rue d'Assas et de la rue Jean-Jacques Rousseau, partenaires du projet mais aussi habitants du quartier. Et visiblement, le canard géant de l’artiste strasbourgeois retient les attentions et suscite les appréciations positives.

Des artistes qui y croient


Ayant entamé sa création jeudi matin, Stom 500 a mis à profit les toutes dernières heures de travail ce samedi matin pour se concentrer sur les finitions.
«Je n’ai pas donné un nom à l’oeuvre… Vous pouvez l’appeler Froid de canard», lâchait-il devant la réalisation effectuée en cette fin de semaine assez fraîche... Un trait d’humour de l’artiste, sans oublier de remercier les personnes ayant encadré et accompagné son travail. «Les héros, ce sont plutôt ceux qui étaient à mes côtés dans la nacelle, qui me regardaient graffer et qui me facilitaient le travail», ajoute Stom 500, qui a pu ainsi se consacrer pleinement à une oeuvre qu’il effectuait pour la première fois dans cette ampleur.
C’est d’ailleurs l’aspect collectif du projet artistique que Pierre-Loup Vasseur, chargé de l’action culturelle et de la médiation pour Zutique Productions, a souligné «au pied» du M.U.R., cette surface artistique portée par l’association citée avec un collectif d’artistes dijonnais composé de RNST, Bretzel Film, Yannick Gosset et les Éditions Inencadrable.

Un M.U.R. qui donne des idées


La Ville de Dijon, au rang des partenaires majeurs aussi, soutient ce M.U.R. dans la démarche de faire davantage de place à l’art urbain et contemporain.
Chistine Martin, adjointe au maire de Dijon déléguée à la Culture, s’est exprimée en ce sens, en assurant les artistes engagés dans le projet d’une volonté municipale de développer de telles initiatives ailleurs dans la ville, sur d’autres murs en l’occurrence. Car ce M.U.R. donne même des idées à approfondir dans les différentes commissions de quartiers.
L’air de liberté et les couleurs de ce canard séduisent aussi bien les convaincus de la puissance de cet art du graffiti que les habitants d’un quartier dans lequel ces réalisations contemporaines - une nouvelle tous les trois mois - sont un entrain à la découverte et à la compréhension d’une forme de culture.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Le M.U.R. désormais recouvert du canard de Stom 500

Lire notre article en cliquant ici













 
?>