jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon > Dijon

DIJON : L214 informe sur les alternatives végétales à la production de viande, au nom du climat

16/05/2019 14:47Imprimer l’article
«2 minutes pour polluer deux fois moins», c’est l’opération que l’association déclinera sur la place Darcy ce samedi 18 mai. Réduire les impacts néfastes sur le climat est aussi l’objectif au travers de cette opération.
Communiqué de l’association L214 :

Déforestation, gaz à effet de serre, pollution des eaux et des sols : la production de viande a des conséquences directes sur l'environnement. Ce samedi, les bénévoles de l'association L214 informeront le public des alternatives végétales qui épargnent de nombreux animaux et limitent notre impact sur le climat.
Ballons en forme de planète Terre, panneaux façon questions-réponses, quiz surprenant, table proposant des spécialités 100 % végétales et inscriptions en direct au Veggie Challenge, autant d'outils utilisés lors de cette action positive qui montreront que les changements les plus efficaces sont à la portée de tous.

Pour Brigitte Gothière, cofondatrice de L214 : «Le contenu de nos assiettes a des conséquences dramatiques pour les animaux, mais aussi pour l'environnement et les écosystèmes. L'élevage est l'un des premiers responsables d'émissions de gaz à effet de serre, devant les transports. Il détruit les forêts, gaspille des ressources et met l'eau en péril. Beaucoup d'entre nous font attention aux petits gestes du quotidien pour le climat, sans savoir que c'est notre consommation alimentaire qui a le plus d'influence. Rendons-la positive !»

Les villes de l'action coordonnée L214 pour le climat en France sont listées ici.

Quand ? Samedi 18 mai, de 11h à 13h.

Où ? Place Darcy à Dijon.


La viande pèse lourd sur l'environnement


Depuis la parution du rapport de la FAO L'Ombre portée de l'élevage en 2006, les alertes se multiplient : il est désormais de notoriété publique que la production et la consommation de produits d'origine animale ont des conséquences néfastes sur notre environnement. La France, 3e plus gros importateur de soja destiné aux animaux d'élevage, est directement impliquée dans la déforestation massive de la forêt amazonienne, qui paie ainsi le prix fort de nos choix alimentaires.

De plus, l'effet de serre est accentué par les émissions des troupeaux : le méthane, notamment, a un impact 25 fois plus fort que le dioxyde de carbone (CO2) sur la couche d'ozone.
En France également, la pollution des cours d'eau, des nappes phréatiques et les invasions d'algues vertes sur les plages sont directement imputables à l'élevage, notamment celui des cochons. Pourtant, aujourd'hui, 85 % des Français disent être inquiets du changement climatique (IFOP, 2018).

Des solutions existent


Le Veggie Challenge, défi initié par L214, est l'une des initiatives simples et gratuites qui permettent d'aider à végétaliser notre alimentation. Les personnes relevant le défi reçoivent par email, pendant 21 jours, des recettes, des informations et des astuces pour découvrir l'alimentation végétale. Ce défi a su séduire près de 50 000 personnes depuis son lancement.
Passer à une alimentation végétale permet de diviser par 2,5 l'empreinte écologique de notre alimentation, en plus d'épargner de nombreux animaux et de diminuer divers facteurs de risques pesant sur notre santé.

À propos de L214


L214 est une association de défense des animaux. Depuis ses débuts en 2008, elle a rendu publiques plus de 50 enquêtes révélant les conditions d'élevage, de transport et d'abattage des animaux. Ces vidéos ont permis de révéler les pratiques routinières et les dysfonctionnements d'une industrie qui considère et traite les animaux comme des marchandises.
Forte de 30 000 adhérents, suivie par plus de 700 000 personnes sur Facebook, L214 a notamment obtenu l'engagement de plus de 120 entreprises à renoncer aux œufs de poules élevées en cage et la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les conditions d'abattage des animaux. Participant activement au débat démocratique, L214 est régulièrement sollicitée par les médias pour son expertise, et revendique l'arrêt de la consommation des animaux et des autres pratiques qui leur nuisent.