dimanche 26 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon > Dijon

DIJON : «La Fabrique Citoyenne» donne rendez-vous autour de l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur Longue Durée

18/02/2019 03:10Imprimer l’article
L’association présidée par Massar N’Diaye, qui promeut l’expérimentation à la Fontaine d’Ouche, propose un échange autour de cette initiative de Laurent Grandguillaume le 14 mars.
Communiqué de Massar N’Diaye, Conseiller Départemental de Côte d’Or, Président de la fabrique citoyenne :

Personne n’est inemployable.

Voilà l’un des principes sur lequel l’expérimentation «Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée» (TZCLD) puise sa force. Portée dès le départ par ATD Quart Monde puis rejoint notamment par le Secours catholique, Emmaüs France, la fédération des acteurs de la solidarité, APF France Handicap, l’expérimentation TZCLD objective la lutte contre la privation d’emploi et l’exclusion sociale.

A bien des égards, dans le pays des droits de l’Homme et du Citoyen dont la devise est «Liberté, Égalité, Fraternité», chaque citoyen doit avoir le droit d’obtenir un emploi. Et c’est ce à quoi tend, jour après jour, l’association TZCLD en plaçant le citoyen au cœur d’un projet territorial.

Défendu par l’ancien député de Côte d’Or, Monsieur Laurent Grandguillaume, ce projet d’expérimentation a fait consensus et permis ainsi par la loi 231-2016 du 29 février 2016 d’ouvrir un fonds visant la résorption du chômage de longue durée.

Depuis, plusieurs territoires ont rejoint la commune de Prémery dans la Nièvre et ils sont nombreux à se porter candidat. Les chiffres de cette expérimentation ne trahissent pas la réalité des faits avec 600 emplois crées sur 10 territoires.

En 2016, avec des citoyens, nous lancions la fabrique citoyenne. Une association loi 1901 qui attache le citoyen à la vie de son territoire en le rendant acteur de la gestion de la vie de la Cité. La réappropriation des problématiques que rencontre chaque citoyen place la fabrique citoyenne comme un incubateur d’idées par la mutualisation des expériences, des expertises et des compétences de chaque citoyen.

Cette raison d’être nous conduit aujourd’hui à animer une réflexion collective et collaborative sur la mise en œuvre de l’expérimentation TZCLD sur le territoire de la métropole dijonnaise et plus précisément sur la Fontaine d’Ouche.

Ancré dans l’ADN de la ville de Dijon, ce quartier répond aujourd’hui aux caractéristiques d’un territoire pour lequel l’expérimentation TZCLD permettra aux citoyens privés d’emploi de longue durée de retrouver le chemin de l’indépendance économique dans une dynamique sociale positive et porteuse de projets.

La question de l’emploi est aussi celle de l’utilité de chaque citoyen dans notre société. Le travail existe et les moyens financiers pour accompagner les demandeurs d’emplois de longue durée ne sont pas contraints.

Ensemble, unis par la volonté collective de lutter contre la précarité, l’exclusion, le chômage nous pouvons agir pour nos concitoyens. Imaginer des territoires attractifs par le travail et les activités que réalisent celles et ceux qui y habitent ne peut être une utopie.
Agir pour l’Autre et faire-ensemble sont le sens que donne à leurs action l’association TZCLD et la fabrique Citoyenne.

Et pour cela nous vous donnons rendez-vous le jeudi 14 mars 2019 à la Maison-Phare l’extension (1, allée du Roussillon, 21000 Dijon) dès 18h30 afin de partager un moment collectif autour de l’expérimentation TZCLD : son origine, ses principes, son fonctionnement, son déploiement et ses résultats.

Massar N’DIAYE
Conseiller Départemental de Côte d’Or
Président de la fabrique citoyenne