mardi 23 juillet 2019
Vendredi soir, C'est Jazzlab Orchestra qui a conclu l'édition 2019, qui a vu passer sur scène Jurassic Blues lundi, Trip Quartet mardi, Heaven mercredi et The Backbeat Proofs jeudi.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Dijon > Dijon

DIJON : La gare SNCF fait découvrir ses coulisses

14/05/2019 18:55Imprimer l’article
La première journée de l’opération nationale «Vive le train !» a été l’occasion pour la gare SNCF de Dijon de proposer différentes animations sur son parvis et deux visites. Jeudi, c’est une parcelle d’éco-pâturage qui pourra être découverte par le grand public.
L’opération «Vive le train !» c’est du 13 au 18 mai dans toutes les régions de France. En Bourgogne-Franche-Comté, ça se passe à Dijon, sur deux journées.
Ce mardi, du début de matinée jusqu’en fin d’après-midi, trois stands étaient installés sur le parvis de la gare. Des agents étaient mobilisés pour présenter les aménagements liés à la mise en accessibilité de la gare aux personnes à mobilité réduite, ou bien pour sensibiliser sur la sécurité ferroviaire, tout cela dans une approche interactive. La réalité virtuelle était par exemple proposée pour sensibiliser aux risques d’intrusions dans les emprises ferroviaires.
Le troisième stand était celui de la présentation des métiers de la SNCF. Cette année, l’entreprise prévoit plus de 4 500 recrutements en CDI sur toute la France.

Ponctualité, communication… Des visites contre les idées reçues


L’opération «Vive le train !» déclinée donc en gare de Dijon ne se limitait pas à ces présentations et échanges. Deux visites (plusieurs sessions par visite) étaient au programme : le Centre Opérationnel du Pôle d’Echange Multimodal (COPEM) pour découvrir les coulisses de la circulation des trains et de l’information aux voyageurs, et la visite exclusive du technicentre en charge du dépannage et de la maintenance des trains au quotidien.
Au sein du COPEM, qui est une entité de l’Etablissement Service Voyageurs de la SNCF en Bourgogne-Franche-Comté (plus gros établissement de la région avec 1 200 agents qui en dépendent, 140 à Dijon), les explications sur le travail quotidien des agents et les données statistiques visibles en temps réel ont permis notamment de démonter certaines idées reçues.
«Le retard est-il la norme à la SNCF ?» comme on peut l’entendre parfois sur les quais… Plus de 84 %, c’était le taux de ponctualité affiché ce mardi en milieu d’après-midi au COPEM, sachant que les agents sont chargés de traiter un flux de 370 trains par jour, dont 270 transportant des voyageurs, 97 débutant leurs trajets de la gare de Dijon. «La ponctualité est un axe fort sur lequel nous travaillons», a assuré la responsable du Centre opérationnel.
Certaines communications au voyageurs méritent-elles d’être faites, sur un problème d’aiguillage ou autre incident technique, en sachant qu’elles risquent d’irriter davantage ? Les agents répondent que cette démarche de «story telling» ressort des enquêtes réalisées justement auprès des voyageurs.
Des échanges plus techniques ont également été développés lors de la visite.

34 lycéens accueillis


Les deux visites de la journée ont profité notamment à 34 élèves du lycée Hyppolite Fontaine en terminale des bacs professionnels Maintenance des équipements industriels (MEI) et Métiers de l'électricité et de ses environnements connectés (MELEC). Des formations propices à leur ouvrir les portes de métiers pour lesquels la SNCF recrute.
Jeudi, c’est un volet plus écologique qui sera dévoilé par la SNCF avec la visite d’une parcelle d’éco-pâturage du côté de la rue de Mirande. A noter que, contrairement au programme initial, seule la session de 11h00 sera proposée (inscription sur : https://www.viveletrain.sncf).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier