jeudi 18 janvier 2018
Questions à...
Y aura-t-il encore des maisons de retraite dans vingt ans ? Aura-t-on les moyens de les financer ? Va-t-on vers une ubérisation de la dépendance ? Emmanuelle Coint, conseillère départementale, a répondu à Infos-Dijon pour faire le point sur le financement des EHPAD et leur avenir.
> Dijon > Dijon

DIJON : Le conseil municipal d’enfants collecte des fournitures scolaires pour les enfants du Sénégal

09/01/2018 15:59Imprimer l’article
Le conseil municipal d’enfants de Dijon participe aux actions de l’association «Grandir au Sénégal», qui soutient sept écoles.La collecte est ouverte jusqu'au 9 février.
Le conseil municipal d’enfants de Dijon participe aux actions de l’association «Grandir au Sénégal». Afin d’aider les enfants sénégalais des 7 écoles soutenues par l’association à étudier dans de meilleures conditions, la commission «Solidarité-santé» du CME s’est portée volontaire et organise une collecte de fournitures scolaires du 8 janvier au 9 février 2018.

Vous pouvez donner des stylos billes, des crayons de papier, des règles, des gommes, des taille-crayons, des ciseaux… (à l’exception des feutres qui se conservent mal sous la chaleur sénégalaise). Mais également des téléphones ou des ordinateurs portables ainsi que des baskets pour jouer ou pour faire du sport.

Vos dons sont à déposer dans les écoles élémentaires dijonnaises participantes et à la maison des associations (2 rue des Corroyeurs – Dijon).

Pour en savoir plus : www.grandirausenegal.fr.

À l’image de la collecte de jouets initiée depuis 2002 par le CME afin qu’aucun enfant ne soit oublié à Noël et grâce à la générosité des Dijonnais, Dijon ville solidaire vous invite à participer activement à cette action !

«Grandir au Sénégal» est une association humanitaire dijonnaise ayant pour but de contribuer à la scolarisation des enfants, à l’amélioration de leurs conditions de vies et celles de leurs familles. Grâce aux divers soutiens et parrainages, les bénévoles aident à construire ou à entretenir des écoles et des cantines mais aussi des bibliothèques pour développer les cultures africaines et françaises.
Communiqué
Photo : www.flickr.com/photos/darounet/