samedi 20 juillet 2019
Vendredi soir, C'est Jazzlab Orchestra qui a conclu l'édition 2019, qui a vu passer sur scène Jurassic Blues lundi, Trip Quartet mardi, Heaven mercredi et The Backbeat Proofs jeudi.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Dijon > Dijon

DIJON : Le festival ViniBD, c’est ce week-end à la salle Devosge

14/03/2019 10:50Imprimer l’article
La Bande aDhoc et ses partenaires vous donnent rendez-vous ces samedi 16 et dimanche 17 mars, de 10h00 à 18h00 à la salle Devosge, pour une quatrième édition dijonnaise mêlant encore bandes dessinées et vins, au travers d’une programmation alléchante.
«On se retrouvait très souvent dans les files de dédicaces des librairies dijonnaises ou dans celles des festivals aux alentours», se rappelle Jean-Christophe Henry.
C’est une passion commune pour la bande dessinée qui a amené la création en 2012 de La Bande aDhoc… Trois ans plus tard, le premier festival ViniBD voyait le jour à Nuits-Saint-Georges. Aujourd’hui, on approche de la quatrième édition à Dijon, salle Devosge.

Des noms connus et des auteurs locaux


«On essaie toujours d’améliorer le plateau d’année en année», assure Jean-Christophe Henry, secrétaire de l’association. Et La Bande aDhoc ne fait pas les choses à moitié, en ayant concocté cette année un festival marqué notamment par les venues de Batem (Marsupilami), Max Cabanes, Yannick Corboz (Brigade Verhoeven), Hub (Okko), Turf (parrain de l’édition), Brecht Evens (prix spécial du jury à Angoulême)… Une trentaine d'auteurs est à l'affiche.
Quatre auteurs dijonnais seront sur le salon : Eric Ruckstuhl, Armelle Modéré, Jean-Louis Thouard et Didier Bontemps. Trois autres auteurs viendront de la Bourgogne : Chetville, Mikaël Lebestiau de Chalon-sur-Saône et Dara de Paray-le-Monial.

Plus de 1 500 visiteurs attendus


Pourquoi ce nom ViniBD ? Parce que l’équipe d’organisation se retrouve autour de la BD mais aussi du vin. Ainsi, quatre viticulteurs seront présents sur le festival.
«Ce que l’on souhaite, c’est surtout faire plaisir aux gens et leur permettre de découvrir et d'échanger sur la BD et le vin», résument les organisateurs. La précédente édition avait attiré environ 1 500 personnes sur les deux jours de festival. Au vu du plateau, l’affluence pourrait bien être plus importante cette année.
L’équipe de La Bande aDhoc, présidée par Sylvain Toulouse, portée par cinq voire six membres pour cette organisation - un gros boulot donc -, apprécie cette réussite qui se confirme édition après édition. «Depuis la toute première, on va à la pêche aux auteurs peut-on dire. Notre festival est connu, on a des bons retours de la part des auteurs eux-mêmes, les éditeurs nous font confiance et nous facilitent les contacts… Tout cela est valorisant», souligne enfin le secrétaire de l’association, n’excluant pas de devoir chercher une salle à la fois plus spacieuse et fonctionnelle en vue de l’édition 2020.

Ouverture des portes ce samedi


L’édition 2019 approche et celle-ci est prometteuse on l’a dit. Petite modification dans la programmation par rapport aux années précédentes, les dédicaces des auteurs ne seront ouvertes qu’à partir de samedi 14 heures. Compte-tenu de l’affluence attendue pour ces séances, les conditions pour pouvoir en profiter sont à retrouver en cliquant ici.
Sinon, le festival en lui-même, qui sera aussi composé de libraires, bouquinistes et de viticulteurs donc, ouvrira bien ses portes à partir de 10 heures le samedi. Toute la programmation et les partenaires sont à retrouver sur le site internet de La Bande aDhoc : http://labandeadhoc.fr. «Il y aura de la BD pour toute personne qui souhaite s’y intéresser, pour tout public». Entrée gratuite pour les moins de 12 ans.
En amont du festival, trois auteurs interviendront auprès de scolaires, des écoles de Gemeaux, de Sainte-Ursule à Dijon et du collège Roupnel à Dijon.

Alix Berthier
Photos d’archives : Alix Berthier