lundi 09 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

DIJON : Les Galeries Lafayette font place à La Redoute Collections

24/10/2019 06:03Imprimer l’article
Depuis ce mois d’octobre, le grand magasin rue de la Liberté consacre 35 m2 au troisième étage à La Redoute Collections.
Le rachat de La Redoute par les Galeries Lafayette avait été autorisé puis finalisé dans le courant de l’année 2018. L’ouverture d’un espace de vente La Redoute Collections, en l’occurrence aux Galeries Lafayette de Dijon, s’inscrit donc dans la poursuite d’une démarche.
«Il y a un vrai savoir-faire dans le commerce, de plus de cent ans, via la distribution des catalogues. Qui n’a pas eu un catalogue de La Redoute chez lui ? Et aujourd’hui, le site internet très performant est là pour remplacer la vente par correspondance, sans oublier l’internationalisation de La Redoute. On cherchait l’accessibilité», explique Stéphane Piesset, directeur de magasin à Dijon, qui rappelle aussi qu’en mars dernier, de l’espace a été libéré au quatrième étage pour l’accueil sur 120 m2 de la collection automne-hiver 2019/2020 AMPM (marque mobilier et déco de La Redoute), du mobilier au linge de maison en passant par les objets de décoration.

Depuis le 1er octobre, c’est alors au troisième étage, sur un espace de vente de 35 m2, qu’est étalée la marque La Redoute Collections. «On trouvait que c’était opportun pour compléter notre offre, d’autant plus en centre-ville», insiste le directeur du magasin parlant d’assortiments à la fois mode et accessibles.


«Cette saison (collection automne-hiver), la marque revisite ses pièces cultes comme le trench, le perfecto en cuir ou la robe bohème et ajoute une sélection de pièces iconiques pour se créer un vestiaire au look parisien, dans l’air du temps», est-il présenté. À cette collection s’ajoute la patte de la créatrice Vanessa Seward inspirée de personnalités comme Françoise Sagan, Mireille Darc ou bien Diana Ross dans 32 pièces seventies.

«On a fait une belle avant-saison et aussi un bel été. On sent un attrait certain pour une ville qui se requalifie», termine Stéphane Piesset, confirmant implicitement les bons chiffres des Galeries Lafayette qui avaient été évoqués à l’occasion d’un bilan touristique estival (retrouvez notre article en cliquant ici) de même que la croissance constante des ventes lors des ouvertures du magasin les dimanches. «Un axe de développement intéressant sur lequel un tel centre-ville doit aller», appuie-t-il.
Rue de la Liberté, les Galeries Lafayette comptent d’ailleurs sur un dynamisme général et porteur pour la bonne activité de tous. Au sein du grand magasin, le directeur peut aussi annoncer l’arrivée de la marque pour hommes El Ganso en novembre, ou encore la refonte d’ici à la fin de cette année des stands Longchamp et Ralph Lauren.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier