mercredi 11 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

DIJON : Les Gilets jaunes fêtent leur anniversaire «encadrés» des forces de l’ordre

16/11/2019 16:03Imprimer l’article
La manifestation est terminée. Les Gilets jaunes étaient 500 ce samedi à Dijon mais ils n'ont pu approcher en masse le centre-ville.
Le mouvement des Gilets jaunes à Dijon ne s’était pas totalement éteint même s’il avait très nettement baissé en masse et en intensité. Mais ce samedi devait donner lieu à un rassemblement plus important, en guise de célébration du premier anniversaire du mouvement national.

Sur la place de la République, ce sont en effet 500 personnes qui se sont rassemblées. Certains auraient préféré ne pas avoir à fêter cet anniversaire… Un an après, ils étaient toujours à demander «la baisse de la TVA sur les produits de première nécessité, une vraie taxation sur les grands groupes étrangers en France et une vraie démocratie avec la mise en place du référendum d’initiative citoyenne».
Les interventions allaient aussi dans le sens d’une manifestation pacifique, à l’image d’un Gilet jaune proposant d’aller échanger et se faire aimer par les habitants et touristes pouvant avoir une très mauvaise image du mouvement.


On pouvait noter dans le rassemblement des représentants de la France Insoumise, du NPA, mais aussi de la CGT et d'autres organisations convaincues de la convergence des luttes.

Alors qu’il a été rappelé au micro que la préfecture a pris un arrêté d’interdiction de manifester en centre-ville ce samedi (retrouvez le communiqué en cliquant ici) et qu’une suggestion a été lancée de faire partir le cortège en direction du boulevard Clemenceau, une partie de celui-ci s’est engagé sur le boulevard de la Trémouille, en direction du centre-ville. Les manifestants n’ont pu aller plus loin qu’au niveau du Conseil Régional... Quelques mètres devant eux, positionnés juste avant la station de tramway Godrans, les forces de l’ordre les ont repoussés à l’aide de tirs de gaz lacrymogènes, un petit quart d’heure seulement après la mise en mouvement du cortège.

Peu avant 15 heures, les manifestants étaient dispersés et ne pouvaient accéder au centre-ville en cortège massif.

C'est vers 17 heures que les petits groupes de manifestants ont rejoint la place de la République, dans une atmosphère assez calme. C'est à 17h16 que les forces de l'ordre, ayant pris place sur le boulevard de la Trémouille, et celles gardant la rue de la Préfecture, ont tiré des gaz lacrymogènes afin de disperser les manifestants puis d'en repousser un certain nombre avenue Garibaldi, jusqu'au niveau de l'Intermarché au début de l'avenue du Drapeau.

Selon la préfecture, une personne a été interpellée ce samedi après-midi. Selon les manifestants, des charges de la part des forces de l'ordre n'avaient pas lieu d'être dans des secteurs sur lesquels la manifestation n'était pas interdite.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier