lundi 09 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

DIJON : Portes ouvertes au pôle formation de l'UIMM

04/12/2019 20:57Imprimer l’article
Du 2 au 7 décembre, c'est portes ouvertes à l'UIMM de Dijon et de Chalon-sur-Saône pour mieux faire connaître les métiers de la métallurgie, de la robotique à l'impression 3D.
Du 2 au 7 décembre 2019, les Pôles formation de l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de la Côte-d'Or et de la Saône-et-Loire (UIMM) ouvrent leurs portes sur tout le territoire, pour inviter les jeunes et leurs familles à découvrir les métiers et la réalité de l’industrie : un secteur qui propose des emplois qualifiés et bien rémunérés, des emplois qui ont du sens et qui intègrent les attentes des nouvelles générations, en termes de perspectives d’évolution, de formation et de conditions de travail.

Cette semaine d’initiatives et de rencontres est une occasion de valoriser l’apprentissage, voie privilégiée pour accéder à un métier dans l’industrie et entrer dans la vie professionnelle. Un an après sa réforme, l’apprentissage rencontre en effet un succès croissant puisque la proportion de jeunes choisissant ce mode de formation a progressé de 8,4% sur l’année, portant leur nombre à plus de 458.000 tous secteurs confondus.



Cyril Jorand, Directeur du pôle formation UIMM 21-71

"Le pôle de formation c'est deux sites : Chalon et Dijon. Ils représentent l'organisme de formation de la branche de l'UIMM. Personnellement, je dirige uniquement le pôle de Dijon. La semaine de l'apprentissage a lieu sur Dijon et Chalon. Il faut savoir que les métiers de l'industrie sont des métiers sous tension, nous avons beaucoup de difficultés à recruter.

Nous sommes sur des métiers à la fois qui ont un passé, un historique. Et nous avons des métiers qui se développent puisque l'industrie se modernise. Nous commençons depuis quelque temps à proposer des formations qui ce rapprochent de ce que l'on a et de se que nous allons avoir dans l'industrie. A Dijon, par exemple, nous avons un pôle d'excellence en robotique et puis nous sommes en train de développer des formations dans d'autres domaines comme le robot-soudage, l'impression 3D...

Recruter reste difficile et c'est pour cela que nous faisons ce genre d'évènement. Ce n'est pas un secteur sexy pour les jeunes, nous avons une image vieillissante. Le développement du gouvernement en faveur de l'apprentissage aide et les entreprises ont des besoins de plus en plus importants puisque nous arrivons à une pyramide des âges qui arrive au sommet et c'est très compliqué pour les entreprises de recruter. Nous avons donc tout intérêt à les aider dans ce sens.

Les formations évoluent comme les métiers. Nous avons des formations pour des métiers qui n'arrivent pas encore. Nous développons les formations pour les métiers qui vont bientôt naître. On dit aujourd'hui qu'il y a des difficultés à trouver du travail, chose qui dans le domaine de l'industrie n'est absolument pas le cas. En France, il y a plus de 300.000 postes à acquérir dans le métier de l'industrie.

Nous avons cette chance avec la branche de l'UIMM de travailler sur un parcours créé. Nous faisons venir les établissements au sein même de notre pole formation pour leur faire découvrir les métiers, leur faire découvrir le pôle robotique. Si ce n'est les inciter, nous souhaitons leur faire découvrir la richesse de nos métiers. C'est un travail au quotidien au sein du pôle formation. Sur les deux sites (en alternance) nous avons plus de 400 alternants. Nous avons créé un statut de stagiaire afin que les élèves n'ayant pas d'entreprise à la rentrée puissent tout de même avoir accès au cours pendant que nous les aidons à trouver une entreprise."

MB
(Photos Manon Bollery)