jeudi 23 mai 2019
Les neuf artistes annoncés présentés par neuf clips.
Questions à...
L'adjointe à la culture sera aux premières loges vendredi pour l'inauguration et la réouverture du Musée des Beaux Arts de Dijon. Un moment qu'elle attend avec «fébrilité, impatience et curiosité».
> Dijon > Dijon

DIJON : Semaines d’information sur la santé mentale

14/03/2019 03:50Imprimer l’article
Les Semaines d’Information sur la Santé mentale (SISM) vont permettre de mettre des mots sur les maux, parce que chacun connait un ami ou un voisin qui souffre de santé mentale. Les deux semaines d’actions de sensibilisation et d’information  vont s’adresser au grand public.  
Conduite par un collectif dijonnais qui rassemble 26 partenaires, cette 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale comporte près de 20 événements répartis dans les communes de Dijon, Quetigny, Beaune, Brochon, Longvic et Chevigny Saint Sauveur.

Pour Infos-Dijon, Catherine Gozzi Présidente du Conseil Local de Santé Mentale explique ce que l’on entend par «santé mentale»

Catherine Gozzi : «C’est très large puisque ça va de la dépression au burn-out, aux problèmes d’addictions comme les addictions au numérique ou à l’alcool en passant par la schizophrénie, la bipolarité, bref tout ce qui a un rapport au mental»
                                                                     

                                                  Catherine Gozzi, Pdte du Conseil Local de Santé Mentale

Quel est l’objectif de ces semaines d’information ?


«Montrer avant tout qu’une personne touchée par une maladie mentale est une personne comme tout le monde, qu’il ne faut pas la regarder d’un autre œil et que l’on doit lui  laisser une place dans notre société parce qu’elle a sa place en dehors du monde médical»  

Les rencontres grand public ouvrent le dialogue


«C’est de moins en moins un sujet tabou. On s’en rend compte lors de nos rencontres que ce soit sur différents stands en grandes surfaces ou sur les places de marché. Les gens viennent assez facilement et nous parlent librement de leur problème. Parce qu’on connait tous un ami, un membre de sa famille, un voisin qui souffre de santé mentale. Les gens veulent savoir et veulent témoigner» 

Vous allez aussi à la rencontre des collégiens


«C’est important. Il faut mettre des mots sur les maux. Il faut expliquer pour aussi donner une autre image des centres hospitaliers comme celui de la Chartreuse à Dijon. Cette année le thème est Santé mentale à l’ère du numérique, un sujet qui concerne directement les ados que nous allons rencontrer au Collège Brochon le 19 mars et au Collège Rameau le 25 mars»  

L’impact du numérique sur la santé mentale


Avec l’essor des nouvelles technologies, le numérique prend une place de plus en plus importante dans nos vies et touche aujourd’hui indéniablement la sphère de la santé mentale. Le numérique présente des opportunités pour les outils de promotion et de prévention de la santé mentale comme pour le soin et l’accompagnement des personnes concernées par les troubles psychiques. Mais une vigilance accrue est nécessaire quant aux potentielles sources de mal être et de désinformation, inhérentes à ces technologies digitales.
 

Quelques temps forts des semaines d’informations sur la santé mentale

 
- Samedi 16 mars : lancement des Semaines d’Information sur la Santé Mentale sur le marché de Dijon avec le stand «PSY TOUR». Une équipe pluri-professionnelle d’experts se déplace à la rencontre de la population pour échanger autour des idées reçues en santé mentale. Rendez-vous à partir de 8h00, place François Rude.



- Samedi 16 mars
: flashmob proposé par les étudiants du STAPS, avec notamment des usagers en santé mentale. Rendez-vous à partir de 11h00, place François Rude.



- Lundi 18 mars
: marche pour la santé mentale, avec la participation exceptionnelle du chanteur Yves Jamait. Plus de 400 participants partiront à 13h30 du parc du  CH La Chartreuse et rejoindront les abords du lac Kir.

- Jeudi 21 mars
: conférence de Florent Babillote  «Schizophrénie : le rétablissement est possible». Le témoignage singulier d’un patient devenu soignant et écrivain. Rendez-vous à 19h00 salle La Colline à Quetigny

- Samedi 30 mars
: bibliothèque vivante, où les livres empruntés sont des usagers qui témoignent de leur parcours de vie. Rendez-vous à la médiathèque Champollion à Dijon à partir de 14h. 

                                                                                                                                                                            Norbert Banchet

Cliquer ICI pour obtenir le programme complet