vendredi 16 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Dijon > Dijon

DIJON : Six infos du conseil municipal du 24 septembre à retenir

24/09/2018 20:49Imprimer l’article
Retour de François Rebsamen, bilan de la rentrée scolaire, prix de l'eau, leg, dépôt et achat d'œuvre. Cinq infos rapides à retenir du conseil municipal de rentrée.
Le retour :

François Rebsamen applaudi

Le maire, François Rebsamen de retour à sa place après avoir laissé sa première adjointe, Nathalie Koenders, diriger les débats lors de la session de juin, a été chaleureusement applaudi en ouverture du conseil municipal de ce 24 septembre. «Je suis content d'être avec vous. En plus, je reviens en pleine forme. Je sais que ça vous fait, à tous, un grand plaisir et donc je vous remercie du soutien que vous m'avez apporté. Et je l'ai déjà dit aux Dijonnais, merci des encouragements même pour ceux qui avaient souvent quelques critiques à formuler. C'est bien normal, on est en démocratie. Il y avait toujours un mot d'encouragement pour le maire. Ca prouve la relation qui existe entre un maire et les habitants de la commune. C'est un moment de soutien important quand on a affronté une maladie, un cancer pour parler clair, comme je l'ai fait» a-t-il déclaré avant d'être largement applaudi.

Le chiffre :

40

C'est la diminution du nombre d'élèves à Dijon dans les écoles élémentaires et primaires, qui comptent au total à cette rentrée 2018 10.306 élèves. Un chiffre que n'a pas manqué de relever Stéphane Chevalier, du groupe Agir Pour Dijon, auquel François Rebsamen a répondu qu'il y sera remédié grâce aux constructions de logements en cours.
Le premier rapport de ce conseil municipal établissait un bilan général de cette rentrée. A noter que la carte scolaire est favorable à Dijon, avec 12 fermetures et 29 ouvertures, dont 12 au titre du dédoublement des classes de CP.

Le prix :

Le coût de l'eau sera en baisse de 2,91% au 1er janvier 2018

Le prix au mètre cube est de 4,0679 euros TTC au 1er janvier 2018, contre 4,1202 euros le mètre cube au 1er janvier 2017. L'objectif de la majorité : «réduire de 15% le coût de l'eau potable entre 2016 et 2020.

Le donateur :

Jacques Rousset

Récemment décédé, et ne laissant aucun héritier, Monsieur Jacques Rousset a souhaité léguer à la Ville ses biens situés à Dijon. Le leg est assorti d'une seule condition : affecter les liquidités aux œuvres sociales de la commune.
Ce leg représente au total environ 350.000 euros de biens et plus 600.000 euros de liquidités. «C'est rare, un don de près d'un million d'euros» a commenté François Rebsamen. «On va le remercier à titre postume, sans doute en donnant le nom de ce généreux donateur à une rue».

La collection :

1175 menus de l'Elysées à la bibliothèque municipale

Guillaume Gomez, qui officie depuis 20 ans  à l'Elysée où il a gravi les échelons jusqu'à devenir le chef des cuisines, a décidé de déposer pour une durée de dix ans (reconductible) à la bibliothèque municipale de Dijon, dans le cadre de son fond gourmand consacré à la gastronomie, quelque 1175 menus présidentiels. Cette prestigieuse collection viendra s'ajouter à un ensemble de 14.000 pièces enregistrées au fond gourmand.

L'oeuvre :

Le Petit Livre Rouge

Cette toile de 200cm x 200cm de Yan-Pei Ming a été acquise par la Ville de Dijon pour agrémenter la collection du musée des Beaux Arts, dont la réouverture complète est prévue pour le 17 mai 2019. Cette oeuvre datant de 1987 représente sous forme de détail le livre de propagande communiste devenu emblématique à la fois par sa couleur et son contenu, qui pourrait être vu comme un symbole des deux nations intrinsèquement liées à la vie du peintre : la Chine, son pays natal, et la France, son pays d'adoption. Elle a été achetée pour un montant de 35.000 euros.
N.R.