jeudi 14 novembre 2019
Experts du quotidien, les membres de l'association Envie d'aller plus loin avec mon handicap étudient l'accessibilité des événements ou des moyens de déplacement à Dijon. Après deux années de déboires, ils espèrent que les prochaines animations des Féeries de Noël seront réellement inclusives.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

FOIRE DE DIJON : L’événement de retour en centre-ville avec succès

09/11/2019 03:15Imprimer l’article
Dijon Congrexpo et Shop In Dijon - la fédération des commerçants et artisans dijonnais - ont fait revenir la Foire internationale et gastronomique de Dijon dans le centre-ville. Opération réussie, appelée à être renouvelée et amplifiée.
Dans son discours d’inauguration, le président de Dijon Congrexpo, Jean Battault, avait exprimé sa satisfaction quant au retour de la Foire au centre-ville de Dijon. Une déclinaison qui n’avait pas été mise en place depuis le milieu des années 1980 et la fin de la quinzaine commerciale.
L’année dernière, le partenariat entre Dijon Congrexpo et Shop In Dijon s’était limité à de la communication. Mais cette année, à partir d’une étude de l’agence Cap Horn pour Dijon Congrexpo sur le visitorat 2018 de la Foire, la démarche a pris une nouvelle dimension.
Le manque d’implication du centre-ville pendant la période de l’événement étant apparu évident compte-tenu des réponses des visiteurs, Shop In Dijon a fait en sorte d’y remédier.

500 entrées à la Foire, 1 voyage en Inde, 88 autres lots…

Il y avait de quoi jouer !




500 entrées mises à disposition par Dijon Congrexpo étaient à gagner, 50 entrées par jour pendant dix jours (du 25 octobre au 6 novembre), une entrée dès 50 euros d’achats. En plus, le gagnant d’une entrée pouvait ensuite s’inscrire en ligne pour tenter de remporter le voyage en Inde, offert pour le coup par Shop In Dijon avec l’appui de l’agence de voyages TUI Store (18-20 rue Piron).

Plus 500 personnes ont même pu profiter de ce retour de la Foire en centre-ville puisque, via des inscriptions en ligne pour un tirage au sort, 88 autres lots (chèques-cadeaux, entrées à des matchs de la JDA, entrées à l’Opéra…) étaient en jeu. Shop In Dijon précise : «Un groupe Facebook a fait gagner des places illégalement en nous taclant. Chez nous, le déroulement de chacune de nos opérations est encadrée par un huissier… Par exemple, on ne pouvait pas faire gagner deux places à un client même s’il avait fait plus de 100 euros d’achats. 500 places, pour 500 clients».

Une complémentarité à renforcer, plutôt qu’une concurrence à envenimer


«Quelque chose qui se tisse comme ça, c’est toujours intéressant. Mieux vaut travailler ensemble que dans l’opposition. Certains commerçants ont trop l’habitude de dire que c’est une opposition, à tort, comme vis-à-vis de la Toison d’Or. On travaille tous à Dijon. C’est vrai qu’il y a moins de monde pendant la Foire car les gens ont sans doute un budget consacré à cet événement. Mais la Foire attire des gens qui ne sont pas de Dijon», retient Jean-Marc Mulenet de la boutique Forme & Zen (90 rue Monge). Et si sa vitrine parée aux couleurs de l’Inde (pays-hôte 2019 de la Foire) entraîne d’autres commerçants à le faire pour les prochaines années, tant mieux.
L’opération «va évidemment dans le sens de l’attractivité et est donc bénéfique pour les commerces du centre-ville» selon Sophie Brutillot, responsable de la succursale Mise au Green (16-18 rue Bossuet).

«Une entrée à la Foire est vue comme un lingot d’or !», a pu mesurer Matthieu Honnorat pour Shop In Dijon, là où les clients sont venus récupérer leurs places avec les tickets de caisse et les tampons des commerçants validant le droit à une entrée. Un plaisir, voire même une belle surprise pour la fédération qui veut d’ores et déjà renouveler le partenariat avec Dijon Congrexpo, pour pouvoir en proposer plus que 500.

«La Foire ne mange pas les clients du centre-ville»


Dans la dynamique amenée à s’amplifier, Shop In Dijon entend accentuer aussi la visibilité du partenariat et par conséquent du lien entre la Foire et les boutiques du centre-ville. «Les 600 commerces du secteur, adhérents ou non adhérents à notre fédération, ont été intégrés dans le jeu, mais nous n’avions commandé qu’une centaine de frises pour les vitrines. Elles ont toutes été mises. Ce qui serait vraiment top, c’est que les 600 commerces soient habillés aux couleurs de la Foire», s’enthousiasme Matthieu Honnorat.

Pour Denis Favier, président de Shop In Dijon, la proximité entre l’événement gastronomique, international et le centre-ville doit être un atout et non un frein, au-delà donc d’une éventuelle concurrence que les partenaires réfutent, en l’occurrence du côté du centre-ville : «La Foire ne mange pas les clients du centre-ville. Par exemple, un restaurant d’ici a tout intérêt à faire un lien avec la Foire. Pourquoi ne pas envisager de faire des menus en rapport avec le pays hôte durant la durée de l’événement ? La finalité pour nous, c’est quoi ? C’est de faire en sorte que les visiteurs de la Foire (160.000 d'après le bilan de 2018) soient attirés à l’idée de faire un tour et même plus au centre-ville». La réussite de cette année nourrit des pistes de réflexions.

Prochaines animations pour Shop In Dijon : les festivités de Noël. Dans un souci d’innover tout en respectant l’identité de chaque commerce ainsi que l’association dont il fait partie, la fédération proposera cette année des opérations par quartiers de commerçants.

Au cinéma Olympia, une soirée indienne a été organisée le jeudi 31 octobre, avec la projection de «Kalank». Plus de 130 personnes ont pu apprécier celle-ci, ainsi que les animations et l'accueil gourmand du Fauverney Lodge.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier