mardi 22 mai 2018
Questions à...
Médecin régulateur au Samu 21 et conseiller départemental, Christophe Avena décrit les difficultés des médecins régulateurs, confrontés à une augmentation continue des appels. Sans se prononcer sur le contenu de la conversation entre le Samu de Strasbourg et Naomi Musenga, il note une anomalie dans cette affaire, symptomatique d'un manque de médecins régulateurs.
> Dijon > Dijon

FONTAINE-LES-DIJON : La finale régionale scolaire de bridge a rendu son verdict

16/05/2018 20:05Imprimer l’article
Elle était accueillie ce mercredi après-midi par le Comité de Bourgogne-Franche-Comté de bridge. Quatre paires sont qualifiées pour la finale nationale début juin.
30 jeunes s’étaient engagés dans cette finale. Accueillis par des membres du Comité régional de bridge, ils venaient, accompagnés de leurs enseignants en mathématiques notamment, de trois établissements d’une large région : du collège Marcelle Pardé de Dijon, du collège La Varandaine de Buxy et du collège Françoise Dolto de Nogent en Haute-Marne.
Notons que, via une convention entre le ministère de l'Education nationale et la Fédération française de bridge, la pratique est favorisée tel un complément à certains enseignements. Le bridge est même intégré à l'emploi du temps des élèves.

«Le bridge laisse peu de place au hasard»


Le tournoi, sous la forme d’un championnat, donnait droit ce mercredi à des qualifications pour la finale nationale programmée les 2 et 3 juin à Saint-Cloud, au siège de la Fédération française de bridge. Quatre accessits pour ce rendez-vous devaient donc être délivrés au terme de cet après-midi. Cela aux deux premières paires pour lesquelles il s’agit de la première année de bridge, ainsi qu’aux deux premières paires pour lesquelles il s’agit de la deuxième année de bridge.
C’était aux élèves de rester concentrés et lucides sur leurs stratégies en enchaînant les parties. «L’intérêt du bridge, c’est qu’il laisse peu de place au hasard. La chance joue relativement peu», soulignait d’ailleurs Sylviane Becker, présidente du Comité de Bourgogne-Franche-Comté, précisant que le plus de paires possibles allaient se mesurer l’une face à l’autre tout en retrouvant les mêmes donnes qu’avaient les autres paires installées avant elles autour de la table.

Un développement de compétences pour les jeunes


Quant aux capacités développées par les joueurs, les professeurs des élèves pouvaient en parler. «Ça développe beaucoup de capacités, notamment sur le raisonnement et la logique de déduction. Sans oublier bien sûr le fait de devoir ranger et compter les cartes qui amène aux calculs mais aussi à la capacité à décoder les actions de son coéquipier», appréciait Thierry Conreaux, professeur de mathématiques au collège Françoise Dolto de Nogent, en ajoutant aussi que le bridge permet de mettre l’accent sur des compétences transversales telles que la cohésion et l’esprit d’équipe. Sur les heures d'accompagnement personnalisé, l'enseignant en profite pour mettre à profit les rudiments du bridge afin de rebondir sur plusieurs exercices.
Les deux Lison, en 6ème cette année au sein de l’établissement de Haute-Marne, ont été justement initiées au jeu de cartes par leur professeur. Engagées dans la finale régionale ce mercredi après-midi, elles exprimaient une certaine satisfaction quant au fait de pouvoir jouer en équipe, dans une journée qui à les écouter pouvait très bien se terminer par une qualification pour la finale nationale.
Pour Nathan et Zoé, en 3ème au collège La Varandaine à Buxy, l’important était déjà de participer. Eux qui jouent au bridge pour la deuxième année, avec le plaisir de pouvoir gagner par la réflexion.
Quatre paires sont qualifiées pour la finale nationale scolaire de bridge, dont une paire de Dijon.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Les qualifiés pour la finale nationale


Joueurs de 1ère année :
- Théo Labat et Samuel Perrin (collège Françoise Dolto de Nogent).
- Jennifer De Figuereido et Raphaël Piarulli (collège Marcelle Pardé de Dijon).

Joueurs de 2ème année :
- Rubens Da Costa et Nathan Seguin (collège La Varandaine de Buxy).
- Colin Desprats et Raphaël Seve (collège La Varandaine de Buxy).