dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Dijon > Dijon

J'AIME, J'AIME PAS : «Ce centre-ville a une âme»

21/12/2016 03:13Imprimer l’article
Points forts, points faibles, l’œil des Dijonnais sur leur ville. Aujourd’hui, Gaël Mathey, 20 ans.

J'aime

«A Dijon, le centre-cille a une âme. J'aime beaucoup les petites rues avec des commerçants, des marchés, etc. Et avoir rendu la rue de la Liberté piétonne est vraiment une bonne chose».

J'aime pas

«Pour rester sur la rue de la Liberté, je dirais qu'on trouve les commerçanst d'un coté et les bars et les lieux de vie d'un autre, ce qui fait qu'à partir de 20 heures, il n'y a plus rien rue de la liberté. C'est dommage.»