dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Dijon > Dijon

J'AIME, J'AIME PAS : "La ville manque de variété pour les sorties nocturnes"

12/09/2016 03:13Imprimer l’article
Points forts, points faibles, l’œil des Dijonnais sur leur ville. Aujourd’hui, Andy Montandon, 25 ans.

J'aime

Je suis animateur et directeur de centre de loisir et je vais travailler un peu dans toutes les écoles. Et je dois dire que j'aime les écoles de Dijon. Les enfants ont l'air d'y être biens. J'aime aussi le fait que tout soit regroupé dans cette ville et que les quartiers soient très différents les uns des autres.

J'aime pas

Par contre, je n'aime pas trop les Dijonnais. Je les trouve souvent froids et pas très sociables. Et je trouve aussi que la ville manque de variété pour les sorties nocturnes. Il y a des bars variés mais pas assez de boîtes de nuit qui proposent autre chose que de l'électro. J'aimerais bien en avoir une qui passe du rock jusqu'à 5 heures du matin !