dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Dijon > Dijon

J'AIME, J'AIME PAS : «Les gens sont accessibles, malgré les apparences»

17/10/2016 03:13Imprimer l’article
Points forts, points faibles, l’œil des Dijonnais sur leur ville. Aujourd’hui, Vincent Toso, 26 ans, assistant d'éducation.

J'aime

«La ville est assez accueillante pour les jeunes et les étudiants. Il y a beaucoup d'animations, les soirs mais aussi en journée».

J'aime pas

«Le côté un peu chicos du centre-ville. Quand je suis arrivé, je trouvais les gens assez guindés. Depuis, j'ai appris à les connaître. Les Dijonnais sont accessibles, malgré les apparences».