dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Dijon > Dijon

J'AIME, J'AIME PAS : «Pour trouver du vert, il faut sortir de la Ville»

18/10/2016 02:24Imprimer l’article
Points forts, points faibles, l’œil des Dijonnais sur leur ville. Aujourd’hui, Gérald Mercey, 38 ans, journaliste jeux vidéo.

J'aime

«Je suis arrivé à Dijon par la fac en 1997 et je ne suis jamais reparti car la ville m'a toujours plu ! J'aime l'histoire de la ville, ses pierres, son patrimoine, même si certaines rues mériteraient plus d'attention…»

J'aime pas

«La bétonnisation outrancière de Dijon. Voir des immeubles de bureaux vides entre le Centre et la Toison ou entre le Centre et Quetigny, ça me désole. Maintenant, pour trouver du vert, il faut sortir et s'éloigner du centre ville. C'est dommage.»