dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Dijon > Dijon

J'AIME, JAIME PAS : «J'aime Dijon, moins sa périphérie»

31/10/2016 03:05Imprimer l’article
Points forts, points faibles, l’œil des Dijonnais sur leur ville. Aujourd’hui, Luc Maliar, 28 ans, dans la communication.

J'aime

«Le choix dans la grande variété des restaurants. Egalement l'architecture de la ville. J'apprécie aussi de pouvoir suivre des clubs de haut niveau comme le DFCO, le hockey, ou le basket. J'ai déjà assisté aux matches du DFCO et j'espère bientôt voir jouer la JDA».

J'aime pas

«Je fais du vélo et j'apprécie moins la périphérie de Dijon. A part en direction de Talant, il y a beaucoup de plaines, ce n'est pas assez vallonné. Sinon, je viens de Besançon et je trouve qu'il y a peu de choix niveau concert, même avec la Vapeur. Je ne retrouve pas la même diversité mais peut-être que je ne connais pas tout».