mercredi 11 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

MUNICIPALES : À Dijon, Stéphanie Modde salue l'arrêt de l'urbanisation sur les Lentillères

27/11/2019 10:25Imprimer l’article
La tête de liste de Dijon écologique et solidaire aux municipales parle de  «première victoire pour l'écologie» mais critique la méthode retenue par François Rebsamen. L'élue Europe Ecologie Les Verts appelle à la valorisation des «innovations sociales qui ont été expérimentées sur ce site depuis 10 ans».
Communiqué de Stéphanie Modde du 26 novembre 2019 :

Avec Stéphanie MODDE, tête de liste de Dijon écologique et solidaire

Jardin des Lentillères : une première victoire pour l'écologie

Le 18 novembre dernier, la liste «Dijon écologique et solidaire» menée par Stéphanie MODDE présentait ses priorités de campagne parmi lesquelles l'abandon de la phase 2 de l'éco-cité des maraîchers. Une semaine plus tard, le maire de Dijon a annoncé, en préambule du conseil municipal, la préservation des terres agricoles du quartier des Lentillères.

Nous saluons ainsi un choix raisonnable et une bonne nouvelle pour l’écologie. Alors que le gouvernement a  abandonné le projet climaticide de Notre Dame Des Landes et  semble faire marche arrière sur celui d’Europacity en Ile-de-France,  comment  aurait-on  pu  s’entêter  à  construire  sur  les dernières terres nourricières de Dijon? De nombreux dijonnaises  et des  dijonnais,  y cultivent  leur jardin  depuis  plusieurs années, ce  qui pour certains leur assure une base alimentaire  indispensable. Aux qualités agronomiques reconnues du sol de ce cet espace s’ajoute sa fonction écologique incontestable qui en fait un véritable réservoir de biodiversité.



Pour Stéphanie MODDE, «Si  la  déclaration  du  maire reprend en partie la proposition des élus écologistes - la préservation des 10 hectares de terres maraichères en octroyant un bail d’occupation du domaine public - la méthode est différente de celle que les écologistes ont toujours défendue: un dialogue  apaisé, nécessitant le temps de prendre en  compte les aspirations des dijonnaises et des dijonnais.»

En effet depuis plusieurs années, élus écologistes, associations et citoyens demandent l’ouverture d’un dialogue avec les  habitants du quartier. Il s’agit de construire avec eux un projet qui correspond à leurs besoins, à leurs attentes et plus généralement à la nécessité de la production alimentaire de proximité, tout en valorisant les innovations sociales qui ont été expérimentées sur ce site depuis 10 ans.

Avec  la  préservation  des  terres  maraîchères clairement annoncées, il s’agit maintenant de consolider les conditions  pour un projet à la hauteur des  ambitions écologiques avec la sauvegarde des terres agricoles nourricières. Cela passe par la démarche démocratique associant l’ensemble des acteurs du quartier.

Stéphanie MODDE souligne qu’à présent, «une  nouvelle  étape doit s’ouvrir. Nous proposons ainsi l’organisation de «tables de quartiers», lieux de débats et d’échanges, visant à réunir les habitants et les associations du quartier pour leur donner la parole et qu’ils puissent décider en concertation avec les élus municipaux de l’avenir du jardin des Lentillères».

La démocratie et l’implication des habitants est au cœur de la transition écologique des territoires. C’est avec et pour les habitants que nous construirons ensemble un destin commun: Dijon ville écologique, solidaire et citoyenne.