jeudi 12 décembre 2019
L'événement «Clos et château scintillants» propose de nombreuses animations les 15 et 22 décembre à Vougeot. Au programme : visites guidées théâtralisées au rythme des contes de Noël de Bourgogne-Franche-Comté, des démonstrations et bien sûr des dégustations gourmandes.
Questions à...
À l'occasion des 70 ans de la fondation de la première communauté Emmaüs par l'abbé Pierre, Anne-Marie de Bailliencourt présente les évolutions de la communauté installée à Norges-la-Ville, en périphérie de Dijon.
> Dijon > Dijon

NUITS D'ORIENT : Remontez le temps pour suivre le voyage au féminin en Orient

25/11/2019 09:23Imprimer l’article
Une exposition documentaire revient sur les périples de voyageuses du XVIIIème au XXème siècle dont celui d'une Côte-d'Orienne. Une conférence portera sur la confrontation de ces Occidentales au système du harem. Le vernissage a eu lieu ce samedi en présence de Benoît Bordat.
Le grand tour qui a mené bien des hommes artistes au proche et moyen Orient est relativement bien documenté, les œuvres produites sont dans les collections de nombreux musées dont la collection orientaliste du Musée des Beaux-arts de Dijon (lire la présentation de l'exposition en cours). Une exposition documentaire dans le cadre des Nuits d'Orient a le mérite de lever le voile sur les voyageuses occidentales en Orient (lire notre présentation du festival).



Les récits de voyage en Égypte ou au Moyen-Orient publiés par des femmes occidentales apparaissent au début du XVIIIème et se multiplient au XIXème. Ces récits ont eu une notoriété immédiate car ils dévoilent l’univers des femmes musulmanes interdit aux hommes. Pourtant, ce n'est pas nécessairement le centre de leurs préoccupations.

Leurs motivations, le prisme sélectif de leur perception, les environnements qu’elles ont traversés, leur conception de la liberté ne correspondent pas aux attendus. Dans cette exposition historique, Marie-Chantal Frère-Sautot et Martine Boutillon les confrontent à partir de deux siècles de compilation.

Une Côte-d'Orienne seule à Damas au début du XXème siècle


Le vernissage de l'exposition a eu lieu ce samedi 23 novembre 2019 en présence des deux commissaires d'exposition ainsi que de l'artiste Teorg Maelbergs et du conseiller municipal Benoît Bordat. Marie-Chantal Frère-Sautot et Martine Boutillon ont souligné que parmi ces voyageuses figurent deux Bourguignonnes : Jane Mariotte (1851-1916), originaire de la Saône-et-Loire, et Alice Poulleau (1885-1960), originaire de la Côte-d'Or. Elles ont aussi attiré l'attention sur une figure majeure de l'ethnographie française, Germaine Tillion, connue pour ses recherches dans le massif de l'Aurès, en Algérie, dans les années 1930.

Après les discours inauguraux, l'artiste Teorg Maelbergs a invité l'assistance à participer à la réalisation de l’œuvre symbolique intitulée «Escalier, métaphore du voyage, élévation» faite de béton, plexiglas et métal et installée au centre de l'exposition.

Jean-Christophe Tardivon

Le voyage au féminin en Orient entre 1750 et 1950
Du 24 novembre au 7 décembre
Tous les jours sauf le lundi, 13h30-18h
Hôtel Despringles, salle des actes
47 rue Monge
Entrée libre

Autour de l'exposition
Les harems sous le regard des femmes occidentales
Conférence de Marie-Chantal Frère-Sautot et Martine Boutillon
Le 4 décembre à 18h30

Femmes voyageuses en Égypte au XIXème siècle
Conférence de Martine Boutillon
Le 5 décembre à 18h30

Une Anglaise et une Bourguignonne à Damas
Conférence de Marie-Chantal Frère-Sautot
Le 7 décembre à 18h30