dimanche 17 novembre 2019
Experts du quotidien, les membres de l'association Envie d'aller plus loin avec mon handicap étudient l'accessibilité des événements ou des moyens de déplacement à Dijon. Après deux années de déboires, ils espèrent que les prochaines animations des Féeries de Noël seront réellement inclusives.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Dijon > Dijon

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE DIJON : Lancement officiel avec une avant-première

06/11/2019 20:25Imprimer l’article
La première des projections privilégiées a eu lieu ce mercredi soir à la suite de l'ouverture de la 14ème édition des Rencontres organisées par l'ARP.
C'est parti pour les 14ème Rencontres cinématographique de l'ARP à Dijon. Le lancement a eu lieu ce mercredi 6 novembre 2019. François Rebsamen, maire de Dijon, a remercié Sylvie Massu, directrice du cinéma Olympia, d'accueillir ce lancement officiel des Rencontres faites de débats et d'avant-premières «pour le public, pour les Dijonnais et pour notre plaisir».

Pierre Jolivet, président de la société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs, a eu un petit mot pour souligner le charme des rues dijonnaises. Néanmoins, il a surtout attiré l'attention sur «la grande loi audiovisuel qui s'annonce», la précédente remontant à trente ans. Il promet donc «des débats très riches, très denses et avec beaucoup d'enjeux».

«Un cinéma à la fois populaire et exigeant»


Il a ensuite passé la parole aux coprésidents de ces 14ème Rencontres, Jeanne Herry et Cédric Klapisch, représentatifs d'un «cinéma indépendant, un cinéma intelligent, un cinéma à la fois populaire et exigeant».



Toutes ces personnalités ont été chaleureusement applaudies. De surcroît, Jeanne Herry a pu noter que le public dijonnais avait conservé un bon souvenir de l'avant-première de son second long métrage, «Pupille», projeté l'an dernier. Jeanne Herry a souligné la dimension «brûlante» de ces Rencontres du fait des enjeux économiques autour de la loi audiovisuel. À son tour Cédric Klapisch a rappelé son amour pour la région et Dijon en particulier. Le coprésident a alerté sur «les mutations» et «les changements» du monde de l'audiovisuel et du cinéma.

La coprésidente a confié avoir beaucoup aimé le premier film de la réalisatrice Lucie Borleteau et s'est dite ravie de pouvoir découvrir son second long métrage, «Chanson douce», ainsi projeté à l'Olympia. Pour cette avant-première, la réalisatrice était accompagnée du compositeur Pierre Desprats. Lucie Borleteau a clamé son amour pour «un cinéma riche, bouillonnant, prenant des risques» avant de donner rendez-vous aux spectateurs pour un débat après la projection.

Jean-Christophe Tardivon

Retrouver l'intervention du ministre de la Culture sur la loi audiovisuelle

Retrouver notre article sur les débats autour de la loi audiovisuelle

Retrouver notre article présentant les Rencontres