mercredi 21 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Dijon > Dijon

Violences urbaines à Dijon : «Il est temps de réagir» estime Emmanuel Bichot

09/06/2019 17:54Imprimer l’article
Le président du groupe municipal Agir pour Dijon demande «l‘interdiction temporaire de manifester au centre-ville».
Communiqué d’Emmanuel Bichot, Président du groupe municipal Agir pour Dijon :

Le centre-ville de Dijon a connu un nouvel épisode de violences urbaines, samedi 8 juin, pendant la manifestation de ”gilets jaunes“.

Nous condamnons fermement ces débordements, en particulier les agressions contre les forces de l‘ordre, les dégradations dont ont été victimes plusieurs commerces et la détérioration de biens publics.

Mais il ne suffit pas de protester, samedi après samedi, en demandant à l‘État de faire respecter l‘ordre républicain. Il faut réagir contre cette dérive inacceptable, qui a complètement dévoyé un mouvement citoyen et porte préjudice à notre ville.

Le groupe municipal d’opposition Agir pour Dijon demande l‘interdiction temporaire de manifester au centre-ville le samedi, comme cela a été mis en œuvre dans d’autres villes, en vue de mettre fin à cette série ininterrompue de samedi ponctués par des violences.

Nous demandons également depuis plusieurs années à la municipalité de dénoncer la mise à disposition gratuite du terrain et du bâtiment de l‘espace autogéré des Tanneries (tanneries II), qui a coûté 1,6 million d’euros aux contribuables dijonnais, en raison du soutien revendiqué de cette association aux causes et aux actions de la mouvance anarchiste. Nous notons avec satisfaction que d’autre élus rejoignent notre position.

Le moment est venu de rétablir l’ordre républicain au centre-ville et dans tous les quartiers de Dijon.

Emmanuel Bichot,
Président du groupe municipal Agir pour Dijon