lundi 10 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> Economie > Economie

COTE-D'OR : Plus de la moitié des commerçants interrogés estiment que leur activité a souffert du mouvement des Gilets Jaunes selon une étude de la CCI

05/12/2018 19:30Imprimer l’article
L'impact du mouvement des Gilets Jaunes sur l’activité commerciale en Côte-d’Or a fait l'objet d'une étude menée par la Chambre de Commerce et d'Industrie. 59,4% des commerçants estiment que leur activité a souffert du mouvement le 17 novembre, et 52% le 24 novembre. Les résultats détaillés de l'enquête.
Un barrage dans le centre-ville de Dijon le 24 novembre (Photo archives Jean-Christophe Tardivon)
La Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Or a lancé une enquête afin de mesurer l’impact du mouvement des gilets jaunes sur l’activité commerciale en Côte-d’Or les samedis 17 et 24 novembre 2018.

Parmi les commerçants qui ont répondu, 59,4% estiment que leur activité a souffert du mouvement le 17 novembre. En moyenne, ils déplorent une perte de chiffre d’affaires de 44,5% par rapport au même samedi de l’année précédente. Pour le 24 novembre, ils sont 52% à déclarer avoir été impactés, pour une perte moyenne de chiffre d’affaires de 37%.

«Toute la Côte-d’Or est touchée»


Lors de l’Assemblée générale de la CCI Côte-d’Or qui s’est tenue le 26 novembre, certains chefs d’entreprises élus ont témoigné de leur malaise après avoir été confrontés à des blocages d’établissements ou de véhicules, voire des jets de pierres contre leurs locaux ou des violences verbales contre eux ou leurs collaborateurs.

«Toute la Côte-d’Or est touchée, souligne Xavier Mirepoix, président de la CCI Côte-d’Or. Y compris le Châtillonnais, l’Auxois ou le Beaunois. Donc ça n’est pas uniquement lié à la densité d'activité ou de population. C’est une prise en otage de l'activité des entreprises : les fournisseurs ne peuvent pas livrer et les clients sont effrayés, en particulier les touristes internationaux, qui voient actuellement la France comme un pays de chaos et de non-respect. Quant aux corps intermédiaires, quelle place leur réserve aujourd’hui le Gouvernement dans le débat public ? Il ne les écoute pas. Pire, il les anéantit, comme il est e train de le faire avec les CCI. Quid de la démocratie, comment fait-on remonter des propositions constructives au Gouvernement dans ce contexte ?»

Des mesures de soutien


Pour permettre aux entreprises impactées de faire face immédiatement aux difficultés, certaines ressources sont à envisager localement.
Les entreprises de Côte-d’Or qui ne pourraient pas honorer les prochaines échéances de cotisations spécifiquement à cause du mouvement, sont invitées à contacter leur CCI, ou la Direction départementale des Finances publiques, ou l’Urssaf Bourgogne.
Des dérogations pour ouvertures dominicales complémentaires sur décembre et janvier peuvent être demandées à la Préfecture.
D’autres dispositions existent concernant le chômage partiel , l’indemnisation par les assurances , ou les recherches de solutions de financement de court terme. L’ensemble des mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement le 3 décembre est à retrouver sur le site de CCI France en cliquant ici
 

L'étude en détail :



 
?>