dimanche 21 avril 2019
Une opération de grutage est effectuée en ce milieu de semaine du côté de la place de la Libération.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Economie > Economie

COTE-D'OR : Plus de la moitié des commerçants interrogés estiment que leur activité a souffert du mouvement des Gilets Jaunes selon une étude de la CCI

05/12/2018 19:30Imprimer l’article
L'impact du mouvement des Gilets Jaunes sur l’activité commerciale en Côte-d’Or a fait l'objet d'une étude menée par la Chambre de Commerce et d'Industrie. 59,4% des commerçants estiment que leur activité a souffert du mouvement le 17 novembre, et 52% le 24 novembre. Les résultats détaillés de l'enquête.
Un barrage dans le centre-ville de Dijon le 24 novembre (Photo archives Jean-Christophe Tardivon)
La Chambre de Commerce et d’industrie de Côte d’Or a lancé une enquête afin de mesurer l’impact du mouvement des gilets jaunes sur l’activité commerciale en Côte-d’Or les samedis 17 et 24 novembre 2018.

Parmi les commerçants qui ont répondu, 59,4% estiment que leur activité a souffert du mouvement le 17 novembre. En moyenne, ils déplorent une perte de chiffre d’affaires de 44,5% par rapport au même samedi de l’année précédente. Pour le 24 novembre, ils sont 52% à déclarer avoir été impactés, pour une perte moyenne de chiffre d’affaires de 37%.

«Toute la Côte-d’Or est touchée»


Lors de l’Assemblée générale de la CCI Côte-d’Or qui s’est tenue le 26 novembre, certains chefs d’entreprises élus ont témoigné de leur malaise après avoir été confrontés à des blocages d’établissements ou de véhicules, voire des jets de pierres contre leurs locaux ou des violences verbales contre eux ou leurs collaborateurs.

«Toute la Côte-d’Or est touchée, souligne Xavier Mirepoix, président de la CCI Côte-d’Or. Y compris le Châtillonnais, l’Auxois ou le Beaunois. Donc ça n’est pas uniquement lié à la densité d'activité ou de population. C’est une prise en otage de l'activité des entreprises : les fournisseurs ne peuvent pas livrer et les clients sont effrayés, en particulier les touristes internationaux, qui voient actuellement la France comme un pays de chaos et de non-respect. Quant aux corps intermédiaires, quelle place leur réserve aujourd’hui le Gouvernement dans le débat public ? Il ne les écoute pas. Pire, il les anéantit, comme il est e train de le faire avec les CCI. Quid de la démocratie, comment fait-on remonter des propositions constructives au Gouvernement dans ce contexte ?»

Des mesures de soutien


Pour permettre aux entreprises impactées de faire face immédiatement aux difficultés, certaines ressources sont à envisager localement.
Les entreprises de Côte-d’Or qui ne pourraient pas honorer les prochaines échéances de cotisations spécifiquement à cause du mouvement, sont invitées à contacter leur CCI, ou la Direction départementale des Finances publiques, ou l’Urssaf Bourgogne.
Des dérogations pour ouvertures dominicales complémentaires sur décembre et janvier peuvent être demandées à la Préfecture.
D’autres dispositions existent concernant le chômage partiel , l’indemnisation par les assurances , ou les recherches de solutions de financement de court terme. L’ensemble des mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement le 3 décembre est à retrouver sur le site de CCI France en cliquant ici
 

L'étude en détail :