mercredi 17 octobre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Dans une longue interview à Infos-Dijon, l’élu de Côte-d’Or, patron des Sénateurs «En Marche» au Sénat, et proche d’Emmanuel Macron, dit sa foi dans les réformes.
Il parle aussi des élections européennes, d'Arnaud Danjean, d'agriculture, et des municipales à Dijon et en Bourgogne-Franche-Comté.
> Economie > Economie

DIJON : «Accélérer la croissance de nos entreprises, c'est le premier objectif qu'on s'est fixé»

21/09/2018 18:18Imprimer l’article
La secrétaire d'Etat Delphine Gény-Stephann était ce vendredi de passage sur le salon Food Use Tech. Elle a réaffirmé le volontarisme du gouvernement en direction des entrepreneurs.
Delphine Gény-Stephann, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, était à Dijon ce vendredi. Elle a notamment passé sa matinée sur le salon Food Use Tech, au Palais des Congrès, où elle est venue à la rencontre des entrepreneurs de l'alimentation réunis durant deux jours.

«Les enjeux économiques sont importants avec pas moins de 500 start-ups foddtech en France. La foodtech doit être un leader dans le monde, et on voit déjà de belles réussites françaises» leur a-t-elle lancé dans une rapide prise de parole en fin de matinée dans le grand amphithéâtre, peu rempli.

«La France est une vraie nation d'entrepreneurs»


«Accélérer la croissance de nos entreprises, c'est le premier objectif qu'on s'est fixé avec Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie. C'est un des points essentiels de la loi Pacte. La France est une vraie nation d'entrepreneurs, avec 60.000 créations d'entreprise l'an dernier. Mais les entrepreneurs trouvent trop souvent que rien n'est simple. C'est pourquoi nous voulons lever les obstacles du quotidien : le premier, ce sont les seuils sociaux et fiscaux, qui forment un plafond de verre et freinent l'embauche».

Le projet gouvernemental, explique la Secrétaire d'Etat, «doit permettre d'instaurer un cadre intelligent pour innover». Et d'évoquer les contrats stratégiques de filière, dont le secteur de l'alimentation sera doté dès cet automne.
La ministre a ensuite pris le temps de parcourir les allées du salon, discutant avec les entrepreneurs de la FoodTech, ravis de présenter leurs savoir-faire, leurs innovations, et parfois aussi de faire part de leurs inquiétudes.  Et de partager un rapide brunch avec ces professionnels de la food.
Nicolas Richoffer
Photos N.R. et J-C.T.



Photos Jean-Christophe Tardivon