samedi 20 juillet 2019
Vendredi soir, C'est Jazzlab Orchestra qui a conclu l'édition 2019, qui a vu passer sur scène Jurassic Blues lundi, Trip Quartet mardi, Heaven mercredi et The Backbeat Proofs jeudi.
Questions à...
A l’issue d’une saison régulière historique en Jeep Elite avec la 3ème place au classement pour la JDA Dijon Basket et à l’approche du premier tour des playoffs, l’entraîneur Laurent Legname fait le point avec Infos-Dijon sur la réussite de son équipe ainsi que ses forces pour poursuivre l’aventure. Entretien.
> Economie > Economie

ECONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté candidate pour accueillir la première usine de batteries électriques de France

20/03/2019 16:00Imprimer l’article
ACTUALISÉ : La lettre de Marie-Guite Dufay à Emmanuel Macron.
«Forte d’une filière de 45.000 emplois réunissant constructeurs, équipementiers internationaux et sous-traitants, et d’un écosystème pluriel et reconnu, notre région est plus que jamais déterminée à soutenir l’ouverture de cette première usine de batteries made in France» plaide Marie-Guite Dufay.
Communiqué de Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté (15 février) :

«Au regard des annonces du Président de la République pour soutenir et développer la filière de batteries électriques nouvelle génération, je souhaite que notre territoire, pionnier en la matière, se positionne dès maintenant pour accueillir une usine en France.

En effet, forte d’une filière de 45.000 emplois réunissant constructeurs, équipementiers internationaux et sous-traitants, et d’un écosystème pluriel et reconnu, notre région est plus que jamais déterminée à soutenir l’ouverture de cette première usine de batteries «made in France».

La Région est prête à étudier tout projet d’installation de ce complexe de production de batteries, notamment sur la zone de 50 hectares que PSA va libérer à Sochaux, et qui dispose d’une déserte rail, route et fluviale, ainsi que de bâtiments industriels adaptés.

Dans le cadre de son projet de transformation « Sochaux 2022 », PSA investit 200 millions d’euros pour que son usine soit capable d’accueillir au plus vite tous les types de motorisation. Implanter cette future activité dans l’agglomération de Montbéliard a évidemment du sens puisque les sites de Sochaux et de Mulhouse concentrent plus de la moitié de la production automobile française.

Je transmets dès à présent à Emmanuel Macron le dossier de candidature officiel de la Bourgogne-Franche-Comté.»

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

ACTUALISÉ (20 mars) : La lettre de Marie-Guite Dufay à Emmanuel Macron :


Marie-Guite Dufay a profité de la signature du contrat d’industrie du Nord Franche-Comté, ce mardi 19 mars, pour remettre officiellement à Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat, la candidature du territoire pour accueillir la 1re usine de batteries nouvelle génération «made in France».

Ci-dessous, le courrier de Marie-Guite Dufay au Président de la République pour défendre cette candidature. 50 signataires du monde économique, universitaire et politique, l’ont cosigné soulignant ainsi les atouts et les forces du territoire.