mardi 15 octobre 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Economie > Economie

ECONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté et Saint-Louis (Missouri), alliés pour développer l'innovation agricole

29/05/2018 03:06Imprimer l’article
AgrOnov, le pôle européen d’innovation en agroécologie, et l’Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté ont concrétisé ce lundi un partenariat avec leurs homologues nord-américains de Saint-Louis (Missouri) dans le cadre de leurs actions en faveur de la valorisation de l’innovation agricole française à l’international.
Ce lundi 28 mai, AgrOnov et l’Agence Economique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté (AER BFC) ont reçu une délégation des acteurs de l’innovation de Saint-Louis afin de matérialiser leurs liens partenariaux à travers la signature de deux Memorandum of Understanding (M.o.U.), entre AgrOnov et BioSTL, le pôle d’innovation en biosciences de Saint-Louis (Missouri) d'une part, et l’AER BFC et l’Agence Économique de Saint-Louis (Missouri) d'autre part.



La signature s'est faite en salle des séances du conseil régional en fin d'après-midi. Les différents signataires ont été accueillis par Sophie Fonquernie, vice-présidente du conseil régional en charge de l'agriculture, de la viticulture et de l'agroalimentaire, qui voit dans ces alliances «pas seulement une aide économique mais aussi une aide humaine, en accompagnement et aide à la décision, avec, à garder dans un coin de la tête, l'enjeu de l'emploi».

«Une ligne d'action commune en faveur du développement des entreprises innovantes»


Cette signature fait suite à la première mission d’affaires de septembre 2017 organisée par AgrOnov et l’AER BFC en partenariat avec Business France. Cette mission a déjà permis à trois start-ups régionales de l’AgTech de découvrir le marché nord-américain, et notamment l’écosystème unique de Saint-Louis.
«L’officialisation de ces partenariats témoigne d’une ligne d'action commune en faveur du développement des entreprises innovantes du domaine agricole» explique Martine Abrahamse-Pleux, directrice générale de l'agence économique régionale. «Notre grande force, c'est de savoir nous réunir quand nous avons un projet». Le territoire de Saint-Louis aux États-Unis, tout comme celui de la Bourgogne-Franche-Comté, présente en effet un écosystème extrêmement riche en acteurs de l’innovation en AgTech/Biotech et de l’entreprenariat.

Un terreau fertile pour le développement des entreprises françaises à l’international


D'où l'enthousiasme partagé par Sheila Sweeney, chief executive officer de la Saint-Louis Economic Developpement Partnership : «Nous sommes très fiers de signer ce partenariat» lançait-elle avant de relever les «nombreuses similarités entre nos deux régions». La visite en Bourgogne a aussi permis «d'échanger des informations sur nos investissements dans les technologies agricoles».
La concrétisation d’étroites relations entre ces acteurs respectifs constitue donc un terreau fertile pour le développement des entreprises françaises à l’international, et pour le rapprochement de l’innovation nord-américaine et française.

Pierre Guez, président d'Agronov, s'est lui aussi félicité de cet accord «dans le sens où le pôle d'innovation Agronov a un rôle très important dont nous n'avions pas conscience à la création. Si vous pouvez nous apporter beaucoup, je suis heureux de voir, par nos échanges, que nous pouvons aussi vous apporter» a-t-il lancé à l'adresse des Américains. «Il faut la même vision et la même analyse pour avancer : l'agroécologie nous rassemble aujourd'hui».

Pourquoi les Etats-Unis ? A propos du potentiel de développement des start-ups françaises aux Etats-Unis, et du marché américain :


Les États-Unis disposent des plus vastes territoires cultivables du monde. Les États-Unis occupent la première place dans le monde pour les produits d'élevage, les fruits, les agrumes et le deuxième rang pour l'ensemble des céréales. Malgré son énorme production, l'agriculture américaine connaît des difficultés, à la fois économiques, environnementales et sociales (épuisement des sols, prix des intrants, gestion de l’eau, exode rural...). Sous l’effet combiné de ces facteurs, le secteur agricole américain est en pleine mutation. Les exploitants agricoles américains se tournent de plus en plus vers la recherche agronomique et les nouvelles technologies. Ce phénomène s’accélère depuis 2013 et se mesure aux investissements réalisés dans l’AgTech. En 2015, le secteur a enregistré 4,4 milliards de dollars d’investissements dans le monde (contre 2,4 en 2014) dont 2,9 en Californie, devançant les secteurs de la Fintech ou des Cleantechs.
Dans ce paysage, la France bénéficie d’une forte notoriété. Elle occupe la première place européenne dans le domaine agricole et ses savoir-faire font l’unanimité, notamment en agroécologie ou agriculture de précision. Pour permettre aux talents français de saisir les opportunités du marché nord-américain, AgrOnov concrétise les partenariats nécessaires afin de faciliter les interactions entre les entreprises de son réseau et les acteurs états-uniens.

Pourquoi la Bourgogne-Franche-Comté ? A propos du potentiel de rayonnement et de développement de la filière agro-agri régionale :


Bourgogne et Franche-Comté réunies constituent un vaste territoire. 47 800 km2 à la fois rural et industriel où l’agriculture occupe 63% de l’espace. Cette double vocation industrielle et agricole constitue un socle fertile pour la structuration d’un cluster : AgTech.
La richesse et la diversité de l’agriculture régionale sont des atouts importants. L’agriculture régionale figure ainsi parmi les axes stratégiques des actions pour la région qui apporte son soutien notamment à la compétitivité des exploitations et des filières, l’aide à l’installation, l’appui aux appellations protégées... L’agriculture, en amont, est essentielle au développement de productions de qualité qui constituent une vitrine importante aux industries de la filière agroalimentaire régionale et à notre région d’un point de vue économique et touristique.
Face à des défis majeurs, l’agriculture est en train d ‘opérer une véritable révolution. Nouvelles pratiques et nouveaux équipements, dont les TIC sont un ingrédient essentiel, vont irriguer le secteur. La Bourgogne-Franche-Comté a le potentiel pour être à la fois un laboratoire technologique, d’expérimentation des innovations nécessaires à ce qu’on appelle aujourd’hui l’agriculture de précision ou l’AgTech et une vitrine la qualité de ses productions.
N.R., avec communiqué
Photos Nicolas Richoffer