mercredi 15 août 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
> Economie > Economie

VINS DE BOURGOGNE / MILLESIME 2018 : La Bourgogne dans les starting-blocks

17/05/2018 17:20Imprimer l’article
Si le millésime 2018 est bien lancé pour l’ensemble de la Bourgogne, il est encore trop tôt, mi-mai, pour affirmer sa précocité explique le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne.
Communiqué du BIVB, Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne :

Si le millésime 2018 est bien lancé pour l’ensemble de la Bourgogne, il est encore trop tôt, mi-mai, pour affirmer sa précocité. A ce stade, l’évolution de la vigne est étroitement liée aux températures. Plus il fait chaud, plus les vignes se développent vite. Inversement, dès qu’il y a rafraîchissement, un ralentissement de la végétation est observé. Les prochaines semaines seront donc déterminantes !

Le démarrage a été un peu lent, mais le maintien de températures quasi-estivales jusqu’au 24 avril a permis une pousse très rapide, qui a comblé le retard observé au stade «mi débourrement» (la moitié des vignes ayant fait leur débourrement). 2018 se place alors au même niveau que 2015, millésime où tout était allé très vite (floraison mi-juin, vendanges fin août).

Le léger refroidissement, survenu dans les derniers jours d’avril et le retour à des températures de saison sur les deux premières semaines de mai ont légèrement ralenti l’évolution de la végétation, pour revenir à un rythme plus traditionnel.

Première satisfaction pour les vignerons de Bourgogne : le gel les a épargnés cette année et les fleurs en formation semblent généreuses. Sur le terrain, les équipes s’activent pour procéder au premier relevage et à l’ébourgeonnage.

La route est encore longue jusqu’aux vendanges !

Photo BIVB