jeudi 14 novembre 2019
Experts du quotidien, les membres de l'association Envie d'aller plus loin avec mon handicap étudient l'accessibilité des événements ou des moyens de déplacement à Dijon. Après deux années de déboires, ils espèrent que les prochaines animations des Féeries de Noël seront réellement inclusives.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

BOURGOGNE : Avez-vous vu des chauves-souris chez vous ?

27/08/2019 11:37Imprimer l’article
C’est la question qui est posée dans le cadre d’une enquête s’inscrivant dans l’Observatoire de la Faune de Bourgogne.
Comme chaque année, la Société d’histoire naturelle d’Autun mène l’enquête sur les chauves-souris de Bourgogne, dans le cadre de l’Observatoire de la Faune de Bourgogne. Une enquête, conduite par la SHNA, s’intéresse aux observations de chauves-souris présentent dans les bâtiments.

De nombreuses chauves-souris dans les maisons


Une partie des 24 espèces de chauves-souris connues en Bourgogne fréquente les milieux bâtis au cours des différentes périodes de l’année. En été, les mâles et les femelles des différentes espèces de chauves-souris se séparent. Les femelles se regroupent en colonie pour pouvoir mettre au monde leur unique petit de l’année. À cette période, les mâles sont quant à eux, plutôt solitaires ou vivent en petits groupe de mâles à l’écart de ces colonies. La taille de ces regroupements varie selon les espèces, elle peut être de quelques individus jusqu’à plusieurs centaines. En hiver, les chauves-souris seront d’avantage présentent dans les grottes et dans les caves.

Pourquoi mener l’enquête ?




La recherche de chauves-souris dans les milieux bâtis permet d’améliorer les connaissances sur le statut et la répartition des différentes espèces bourguignonnes. De plus, cela permet d’identifier les zones à enjeux où sont présentes les populations de ces espèces. Ces informations sont utiles car elles permettent par la suite, de mieux protéger ces espèces. Dénombrer les individus est important pour connaître l’importance du site. Ce comptage peut se faire directement dans le gîte lorsqu’il est accessible (en prenant une photo par exemple pour minimiser le dérangement) ou lors de l’envol des chauves-souris à la tombée de la nuit.

L’Atlas des chauves-souris


Vos observations contribuent à l’Atlas régional des chauves-souris. Celui-ci est mené sur l’ensemble de la région par la SHNA en Bourgogne la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche-Comté (CPEPESC - FC) en Franche-Comté. Les prospections de terrain ont démarré en 2017 et se poursuivront jusqu’à l’hiver 2019 - 2020.
Depuis 20 ans, la SHNA étudie les chauves-souris. Ces animaux font depuis plusieurs années l’objet de deux enquêtes participatives. Réparties sur les périodes de reproduction (en été) et d’hibernation (en hiver), elles permettent de mieux connaitre le statut et la répartition des différentes espèces en Bourgogne. Ces enquêtes tout public sont également un outil de sensibilisation, particulièrement au printemps où les sollicitations, notamment suite à la découverte d’animaux, sont très nombreuses.

Participer à l’enquête


Pour transmettre vos observations à la Société d’histoire naturelle d’Autun, rendez-vous sur le site faune.bourgogne-nature.fr dans la rubrique «Les enquêtes en cours» en bas de page. Vous pouvez joindre une photographie à votre observation et préciser l’effectif minimum compté dans les commentaires. Si vous n’avez pas identifié l’espèce vous pouvez tout de même saisir en informant «Chiroptère» dans le champ espèce. D’autres enquêtes sont à venir. Retrouvez-les sur faune.bourgogne-nature.fr.
Il est possible de faire parvenir n’importe quelle observation sur la faune sur le même site en se rendant sur E-Observations ! Et ainsi participer à l’inventaire de la faune de Bourgogne.

La SHNA-Observatoire de la faune de Bourgogne :
La Société d’histoire naturelle d’Autun, association d’utilité publique, agréée en protection de l’environnement, œuvre pour les connaissances dans tous les domaines des sciences naturelles.
L’Observatoire de la Faune de Bourgogne, qu’elle coordonne, vise à mener des inventaires et des suivis, et à mettre en place des actions de conservation de la faune sauvage. Les données collectées permettent une meilleure prise en compte des enjeux dans les politiques en matière d’environnement et de biodiversité.

La CPEPESC - FC :
L’association est agréée au titre de la protection de l’environnement depuis 1992. L’action étant «permanente», l’association tient une permanence de travail hebdomadaire. Elle mène un combat pour la défense de l’environnement en intervenant aux sources des problèmes et exigeant des solutions. Les actions sont portées par un réseau de militants actifs sur le terrain et impliqués dans le suivi des dossiers. Une place spécifique est donnée aux chauves-souris. Elle conduit des activités spécifiques dont le suivi de réserves naturelles et d’un réseau de sites naturels indispensables à la conservation des ces petits mammifères protégés.

Photo : Ludovic Jouve