mercredi 20 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

CAMPUS UNIVERSITAIRE : Une collection de récits de films à l’atheneum, les 6 et 7 mars

22/02/2019 08:26Imprimer l’article
L'atheneum, centre culturel de l'université de Bourgogne, vous présente le spectacle «Nos films», une collection de récits de films.
Le cinéma et le langage cinématographique bouleversent notre manière d'observer et de critiquer le monde depuis les frères Lumière. S'emparer de cette matière foisonnante, c'est forcément écrire sur nous, sur nos sociétés contemporaines.

Création 2019 de la compagnie Barbès 35 - Cendre Chassanne, «Nos films» parle de notre rapport au cinéma, de notre amour du cinéma, de notre besoin du et de cinéma.
Le cycle 1, porté par 3 comédiennes qui ont écrit chacune un récit à partir de 3 films (Ponette - Jacques Doillon / L’argent de poche - François Truffaut / Sans toit ni loi - Agnès Varda), interroge notre rapport à l’enfance et à l’adolescence.
Les représentations auront lieu les 6 et 7 mars 2019 à 20h à l'atheneum, et seront précédées de Movie-Movie, un apéro-performance cinéphile réalisé par les étudiants de l'UE Culture, en accès libre dès 19h00.

- L'argent de poche,
écriture et jeu de Carole Guittat,
d'après le film de François Truffaut (réalisé en 1975).

- Ponette,
écriture et jeu d'Isabelle Fournier,
d'après le film de Jacques Doillon (réalisé en 1996).

- Sans toit ni loi,
écriture et jeu de Nathalie Bitan,
d'après le film de Agnès Varda (réalisé en 1985).

«Ecrire à partir du film d'un-e cinéaste, c'est en dérouler le fil - car raconter des histoires est notre métier - et c'est écrire, à partir de ce film, une certaine histoire personnelle.»

En savoir plus sur la compagnie Barbès 35 en cliquant ici.

Représentations les 6 et 7 mars 2019.
Tarifs de 5,50 euros à 15 euros.
Billetterie de l'atheneum en cliquant ici 
?>