dimanche 25 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

CONCERT-SPECTACLE : «A 1 000 temps», à l’Atheneum le 8 février et à Quetigny le 4 mars

05/02/2018 18:13Imprimer l’article
Le rendez-vous est d'abord donné cette semaine à l’Atheneum sur le campus universitaire de Dijon. Il met en avant une création de l’Orchestre Dijon Bourgogne. Plusieurs dates sont annoncées et des actions pédagogiques sont développées.

Quatuor de percussions

de l’Orchestre Dijon Bourgogne


Didier Ferrière
Violette Amiot
Philippe Massacrier
Sophie Thévenard

Création 2018 de l’Orchestre Dijon Bourgogne.
En co-réalisation avec l’Atheneum.
?Résidence de création du 2 au 9 février 2018 à l’Atheneum, service culturel de l’Université Bourgogne-Franche-Comté.
Texte «À mille temps» (2017) écrit par San Seyha Suos pour le spectacle.
Création lumières : Fabrice Blaise.
Sur des musiques de Eckhard Kopetzki, Jean- Sébastien Bach, Astor Piazzolla, Steve Reich, Rüdiger Pawassar, Patrice Legeay, Julie Davila...

A propos du concert-spectacle


Les percussionnistes sont un peu des magiciens... Sous leurs doigts, naît le rythme, la mélodie, une histoire. Le moindre objet prend vie et s’anime, devient instrument. Percussions classiques venues de par le monde, percussions urbaines qui naissent au coin d’une table, au coin d’une rue, percussions corporelles ou encore vocales...
Le plateau se mue, se transforme, au gré des œuvres et des instruments. Les musiciens se découvrent percussion, sont «percussion», leur corps, leur voix devient instrument, les objets du quotidien se transforment et prennent vie sous leurs doigts et baguettes, le brouhaha s’organise, prend forme, devient partition.

«À 1 000 temps» est un voyage visuel et sonore qui plonge le public à la découverte de l’univers tout en rythmes et mélodies des percussions. Ce surprenant spectacle nous entraîne à la découverte d’un monde qui bruisse, claque, chuchote, murmure, crie et tempête, caresse ou percute.
Didier Ferrière, Violette Amiot, Sophie Thévenard et Philippe Massacrier, sont tous les quatre percussionnistes à l’Orchestre Dijon Bourgogne ainsi que dans d’autres ensembles orchestraux ou de musique de chambre et enseignent également dans les Conservatoires et Écoles de musique de la région Bourgogne Franche-Comté.

Les dates du concert-spectacle


- Jeudi 8 février à 20h00
Atheneum, campus universitaire de Dijon
Tarifs : 15€ - 10€* - 5,50€**

*Personnels de l’Université, professionnels du spectacle, demandeurs d’emploi ;
**Étudiants, jeunes -18 ans, Carte Culture.

Atheneum - 03 80 39 52 20, atheneum.u-bourgogne.fr


- Dimanche 4 mars à 15h00
Espace Mendès France, Quetigny
Tarifs : 10€ - 5,50€* - 5€** - 2€***

*Carte Culture ;
**Carte PasseSports Loisirs, CAS, 18-25 ans, étudiants, groupe à partir de 10 personnes ;
***personnes non imposables, demandeurs d’emploi, -18 ans, jeunes Quetignois (14-25 ans).

Service Culturel de Quetigny - 03 80 48 28 43, quetigny.fr


- Dimanche 29 avril à 17h00
Théâtre Les Arts, Cluny
Tarifs : 15€ - 10€* - 5€**

Service Culturel de Cluny - 03 85 59 05 71, cluny.fr

Concert tout public
Durée : 1h20, sans entracte*
*Sauf Quetigny : première partie par les élèves percussionnistes de l’École de musique, de danse et des arts et les élèves des écoles des Aiguisons et de Fontaine aux Jardins de Quetigny.


Les actions pédagogiques


- Mercredi 7 février de 15h00 à 17h00
Atheneum, campus universitaire de Dijon
Séance commentée ouverte aux élèves percussionnistes des écoles de musique et Conservatoires.

- Vendredi 9 février à 9h30, 10h45 et 14h30
Atheneum, campus universitaire de Dijon
Trois séances réservées aux élèves des écoles primaires et collèges de la région.

- Dimanche 4 mars à 15h00
Espace Mendès France, Quetigny
Les élèves de l’École de musique, de danse et des arts de Quetigny se produiront en première partie du concert. Restitution des 10 séances de travail d’une musicienne du quatuor avec les élèves des écoles des Aiguisons et de Fontaine aux Jardins.

- Mardi 27 mars de 9h00 à 12h?00
École Danielle Gouze-Mitterrand, Cluny
Atelier découverte des percussions pour les élèves de cycles 2 et 3 avec les musiciens du quatuor de percussions, en amont de leur concert du 29 avril.

- De mars à juin : parcours IETS à Dijon (interventions éducatives sur le temps scolaire)
Les élèves des écoles York (2 classes) et Jean Jaurès 2 (2 classes) vont participer à un parcours, chacun des groupes avec deux musiciens de l’ODB : d’ici la fin de l’année, les percussions vocales, corporelles ou «urbaines» n’auront plus de secret pour eux !

- De décembre à mars
Collège Collège Gaston Roupnel, Dijon
Les élèves de la chorale du Collège Gaston Roupnel élargissent leurs connaissances des percussions avec un musicien de l’ODB : batucada, visite d’une classe de percussions, improvisation...

L'Orchestre Dijon Bourgogne


L’Orchestre Dijon Bourgogne est issu d’une longue tradition d’orchestres qui animent la vie musicale de Dijon depuis 1828. En 2009, la Ville de Dijon et la Région Bourgogne fusionnent la Camerata de Bourgogne et l’Orchestre de l’Opéra pour donner naissance à l’Orchestre Dijon Bourgogne, structure indépendante qui assure depuis sept ans une saison symphonique, lyrique et de musique de chambre.
Depuis 2013, les quarante-sept musiciens de l’ODB jouent principalement sous la direction de leur directeur musical Gergely Madaras et portent avec lui le projet d’un orchestre implanté dans sa région et qui rayonne auprès de ses différents publics.
L’ODB accompagne des solistes français et internationaux parmi les plus grands et joue également sous la direction de grands chefs d’orchestres, notamment pour les œuvres lyriques. À travers le répertoire interprété, l’ODB défend autant les grandes œuvres symphoniques que celles, moins connues, qu’il s’attache à faire découvrir ou redécouvrir au public.
La musique française a toujours une place particulière dans les saisons musicales, soit à travers la création contemporaine, soit à travers des programmes spécifiquement «français».
Sa politique artistique associe qualité et travail du répertoire à l’originalité et au dynamisme des projets et partenariats qui se tissent au fil des ans et se consolident avec les structures culturelles et de l’enseignement supérieur. Avec des projets de création qui enrichissent régulièrement ses saisons, l’ODB s’inscrit résolument comme un orchestre d’aujourd’hui s’adressant à tous les publics et pour qui le partage des connaissances et l’échange d’expériences peut donner lieu à des rencontres artistiques fructueuses de haut niveau.
Structures partenaires, l’Opéra de Dijon et l’ODB présentent chaque année une saison commune avec des concerts symphoniques et des ouvrages lyriques qui associent régulièrement le chœur de l’Opéra ainsi que des solistes nationaux ou internationaux.
Le développement des actions artistiques en lien avec sa saison musicale fait de l’ODB un orchestre pleinement implanté dans la cité.
L’Orchestre Dijon Bourgogne est conventionné par la Ville de Dijon, le Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté, le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Bourgogne-Franche-Comté et le Conseil Départemental de Côte-d’Or.

Plus d’informations sur l’Orchestre Dijon Bourgogne en cliquant sur le lien suivant : http://www.orchestredijonbourgogne.fr/