mardi 25 septembre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Durant deux jours, les start-ups françaises du secteur de l'alimentation et de la gastronomie sont réunies au Palais des Congrès de Dijon, dans le cadre de la deuxième édition du salon Food Use Tech, la référence FoodTech en France. Comment se portent-elles ? Pourquoi ce salon ? Pourquoi  à Dijon ? Le Dijonnais Xavier Boidevézi, secrétaire national de l'écosystème Foodtech, explique tout.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : 4200 personnes pour le premier Zénith de Claudio Capéo

16/12/2017 10:43Imprimer l’article
Le chanteur du tube «Un homme debout» était ce vendredi soir devant 4.200 personnes au Zénith de Dijon pour un show organisé par Scenizz. En première partie, le rappeur de Bourgogne-Franche-Comté, Pihpoh.
Soirée particulière pour le groupe des Claudio Capéo ce vendredi 15 décembre à Dijon car c'était le premier Zénith de la nouvelle tournée qui se poursuivra en 2018. Une aussi grande salle n'a pas intimidé Claudio Ruccolo, leader du groupe, qui s'est lancé rugissant dans l'arène dijonnaise. Le public était conquis, debout à maintes occasions.

Un récent disque de diamant


Le groupe a déjà trois albums au compteur dont le dernier, éponyme, était sorti à l'été 2016 chez le label Jo And Co. Il est disque de diamant grâce au succès du tube «Un homme debout» (paroles de Sylvain Hagopian et musique Jean-Pascal Anziani). Devant ce succès, l'album vient d'être réédité avec quelques titres live en bonus. Si c'est son passage au télé-crochet de TF1 «The voice», en 2016, qui a fait connaître sa voix, cela fait plus de vingt-cinq ans que Claudio joue de l'accordéon et neuf ans qu'il arpente les scènes.

Dans cette chanson phare, l'homme debout est un sans domicile fixe qui veut s'en sortir, qui lutte pour ne pas baisser les bras. Les paroles résonnent tout particulièrement en cette période de Noël alors que des SDF meurent dans la rue :
«Si je m'endors, me réveillerez-vous ?
Il fait si froid dehors, le ressentez-vous ?
Il fut un temps où j'étais comme vous
Malgré toutes mes galères, je reste un homme debout»
Cette façon positive de parler des sans-abris a touché les Français, elle a touché aussi les Dijonnais qui ont lancé un ban bourguignon debout pour acclamer le chanteur et ses musiciens.

Complaintes enivrantes


Entre chanson française et hard-rock, avec quelques escapades du côté de la techno ou du blues, le groupe a fait bouger, sauter, danser le public du Zénith. Les chansons sont connues par cœur «ça va, ça va», «dis-le moi», «sexy tropical» sans oublier la fameuse reprise de Michel Delpech «chez Laurette». Le timbre de voix éraillé mais maîtrisé, les complaintes enivrantes, Claudio Capéo est un troubadour qui emporte son public dans des moments plein d'énergie ou plus intimes.

Étonnamment, le piano à bretelles, instrument de prédilection de Claudio a été rarement employé. Pourtant, son accordéon a quelque chose d'envoûtant. Il a même transformé le Zénith en dancing rétro l'espace d'une chanson.

Dress code blanc pour les musiciens, chemises ou t-shirts immaculés, le détail est soigné sur scène. Ambiance music-hall pour le décor avec des jeux de lumière sophistiqués, particulièrement efficaces sur le morceau plus techno. Le public est chouchouté, de nombreux échanges ont eu lieu avec les spectateurs qui ont aussi été gratifiés de quelques surprises.

Le hip-hop de Pihpoh


En première partie, il y avait ce soir-là, Pihpoh (anagramme de hip-hop), le rappeur à textes originaire de Belfort. Depuis treize ans qu'il écume les cafés-concerts ou les MJC, il a déjà réalisé trois albums studio dont le dernier «Par vagues» est sorti en 2016 chez le label Note A Bene.

À l'aise sur cette grande scène, le rappeur a étonné le public par son flow faisant songer à Stromae. Son personnage de pantin mécanique contraste avec un rap très fluide, mâtiné de chanson française. Sa reprise du glorieux «En haut de l'affiche» de Charles Aznavour a remporté l'adhésion du public avant qu'il ne revienne faire des apparitions durant le concert des Claudio Capéo dans un bel élan de complicité.
Jean-Christophe Tardivon