mercredi 14 novembre 2018
L'Agence Régionale de Santé a présenté ce vendredi Inga, une étudiante de 23 ans qui devient ambassadrice de la vaccination dans le cadre de la campagne massive lancée ce début octobre. 2.900 jeunes ont déjà été vaccinés sur les quelque 40.000 ciblés.
Questions à...
Le secrétaire de la section de Dijon du Parti Socialiste revient sur sa fidélité à Ségolène Royal et explique pourquoi elle serait selon lui une bonne candidate pour «rassembler la gauche», notamment au regard de son engagement pour la transition écologique, et de sa force de caractère au service d'«idées justes».
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : Jamel Debbouze et Kev Adams font le show au cinéma Olympia

12/09/2018 20:51Imprimer l’article
Les deux comiques, à l'affiche d'Alad'2, sont venus échanger avec les spectateurs de l'avant-première ce mercredi après-midi au cinéma Olympia. Rires et émotions garantis.
A la une… Alad'2 ! Notre jeu de mot est douteux, mais le titre du film permet toutes les folies. Jamel Debbouze et Kev Adams sont en effet à l'affiche de la suite d'Aladin, Alad'2 donc, qui sort en salles le 3 octobre prochain. Mais les fans dijonnais ont été gâtés, puisqu'ils ont pu découvrir le film en avant-première au cinéma Olympia ce mercredi après-midi, avec la visite exceptionnelle, juste avant la projection, des deux stars, accompagnées du réalisateur, Lionel Steketee, et du scénariste, Daive Cohen.

Et si le passage de Kev et Jamel a été bref (un quart d'heure), ils ont tenu à offrir un beau souvenir à leurs fans, venus en nombre dans une salle 1 quasiment comble. Quelques blagues, évidemment, au cours desquels Jamel a pris un coup de vieux en découvrant ou en faisant mine de découvrir que la carrière de Kev a déjà dix ans… Et un bel échange de questions réponses, avec Jamel himself en maître de cérémonie, qui, micro en main, a parcouru la salle au milieu des spectateurs.
Les questions ? Classiques. Les réponses ? Pas de scoop, mais un beau moment d'échange, de bonne humeur, et des souvenirs éternels pour ce jeune public qui pouvait s'apprêter à rire devant le film avec ses deux génies préférés gravés dans la tête.
Nicolas Richoffer
Photos N.R.