mardi 25 septembre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Durant deux jours, les start-ups françaises du secteur de l'alimentation et de la gastronomie sont réunies au Palais des Congrès de Dijon, dans le cadre de la deuxième édition du salon Food Use Tech, la référence FoodTech en France. Comment se portent-elles ? Pourquoi ce salon ? Pourquoi  à Dijon ? Le Dijonnais Xavier Boidevézi, secrétaire national de l'écosystème Foodtech, explique tout.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : «Les idées noires de la physique», plus qu'une conférence, un voyage interstellaire avec Roland Lehoucq

13/12/2017 02:16Imprimer l’article
Invité par la Société Astronomique de Bourgogne, l'astrophysicien du CEA Saclay Roland Lehoucq, l'une des stars françaises de la vulgarisation scientifique, a donné ce mardi soir une conférence passionnante sur le noir de l'espace : les trous noirs, mais aussi la matière noire et l'énergie noire, deux grandes inconnues de la physique contemporaine, qui représenteraient à elles deux 95% du contenu de l'univers…
Le noir est-il une couleur ? La question peut paraître bête mais c'est bien par celle-ci que Roland Lehoucq a débuté sa conférence intitulée «Les idées noires de la physique», ce mardi soir dans l'amphithéâtre Albert Recoura de l'Université de Bourgogne. Cette conférence est basée sur le livre du même nom, coécrit par Roland Lehoucq et le philosophe des sciences Vincent Bontems, qui traitent de cette couleur, de ces objets, matières et énergies qui résistent à la détection des astronomes. Ce sont bien les actuels grands mystères de la physique dont il est question, et qui de mieux qu'un spécialiste de la vulgarisation scientifique, notamment connu pour ses travaux sur la science dans les films de science fiction tels que Star Wars, Interstellar ou Seul sur Mars, pour plonger le grand public dans le silence éternel des espaces infinis, pour paraphraser Blaise Pascal.

Le noir couleur, le noir absence


Alors le noir est-il une couleur ? En peinture oui, mais en physique, il est l'absence de toute lumière. Et le ciel, est-il noir ? Et pourquoi ? Avec le nombre infini d'étoiles qui le composent, pourquoi n'est-il pas d'une immense luminosité ? Abordant la question de la vitesse de la lumière avec humour, Roland Lehoucq rappelle à son auditoire que plus il s'éloigne du miroir, plus il se voit jeune… de quelques milliardièmes de secondes ! Bref, cette introduction indispensable sert à poser les bases du noir de l'espace et de la lumière qui le traverse, prouvant la nature finie des étoiles et objets qui le peuplent.

Vous êtes toujours là ? On continue : un petit cours d'optique plus tard, permettant de comprendre le rayonnement des corps noirs et les liens entre matière et lumière, une équation impossible au passage, sur laquelle le scientifique aura la bienséance de ne pas s'attarder, et nous voici devant la preuve que l'univers est bien en expansion. L'univers est donc infini et en expansion ? La question n'est pas abordée ici, mais posez la question à Google et vous trouverez des conférenciers et youtubeurs qui vous en parleront avec clarté et passion.

Peut-on voir un trou noir ?


Mais revenons aux «idées noires de la physique» : nous voici arrivés au trou noir. Le fameux trou noir, que tout le monde connaît et que personne ne connaît. Le trou noir sur lequel Roland Lehoucq s'est déjà attardé dans son analyse du film Interstellar. Fascinant trou noir qui courbe l'espace-temps et dévie donc la lumière, nous permettant de voir en double les objets qui se situent derrière lui… Si vous aimez les équations, cherchez le «rayon de Schwarschild» et amusez vous. Si vous avez décroché en maths quand vos profs ont mis des lettres au milieu des chiffres, restez ici ! Alors peut-on voir un trou noir ? Non, mais on peut le faire en quelque sorte, par les phénomènes de distorsion, d'amplification et d'images multiples qu'il provoque autour de lui.

La matière noire, matière «invisible»


Photo de la galaxie spirale M33 à l'appui, dans la constellation du Triangle, captée par le Very Large Téléscope, Roland Lehoucq nous explique ensuite où est la matière noire, d'abord invisible. A la bonne longueur d'ondes, on s'aperçoit que la matière est partout, entre les étoiles et corps célestes. Rotation d'une galaxie, amas de galaxies, masse de celui-ci… L'astrophysicien nous offre un voyage accessible et fascinant dans l'infiniment grand et l'infiniment loin. Avec cette conclusion en forme de défi : prix Nobel assuré à celui qui résoudra l'énigme de la matière noire !

Energie noire et accélération de l'expansion de l'univers


L'énergie noire enfin, dont on sait qu'elle est à l'origine de l'accélération de l'expansion de l'univers, est elle aussi un grand mystère de la science actuelle. La matière ordinaire, telle que nous la connaissons et pouvons la toucher, représenterait environ 5% du contenu de l'univers, la matière noire 27% et l'énergie noire 68%. «95% de l'univers est composé de ces deux choses, et on ne sait même pas ce que c'est !» La question est-elle législative (doit-on changer les lois de la physique telles qu'on les connaît ?) ou onthologique (on considère que nos lois physiques sont justes et on invoque des objets inconnus)… Chercheurs, à vos calculettes et téléscopes !

Star Wars VIII, veille de sortie


La soirée s'est terminée sous les applaudissements nourris de l'amphi quasi plein. Elle avait commencé par une heure de dédicaces des ouvrages de Roland Lehoucq qui se prêtait avec plaisir à l'exercice de la discussion amicale avec ses plus fervents admirateurs.
Au fait, puisqu'il est l'auteur notamment de l'ouvrage «Faire des sciences avec Star Wars», nous avons voulu savoir ce qu'un éminent scientifique passionné de cinéma comme Roland Lehoucq attendait de la sortie, ce mercredi, de Star Wars VIII, «Les derniers Jedi». Et c'est le cinéphile qui a répondu spontanément : «Un truc qui dépote, pas comme l'épisode VII… Je veux du gros cinéma d'abord, et s'il y a de la science à faire avec, ce sera tant mieux».
Nicolas Richoffer

La conférence de Roland Lehoucq, «Les idées noires de la physique», lors de sa première présentation le 21 février 2017 à l'Espace des Sciences de Rennes :

Photos N.R. :