mardi 20 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : Quatre courts-métrages régionaux au cinéma Eldorado

15/01/2019 01:44Imprimer l’article
Le samedi 26 janvier à 11h00, «Collectif Eldo», association de spectateurs en soutien au cinéma Eldorado, inaugure une séance spéciale consacrée à 4 courts métrages produits en région Bourgogne Franche-Comté, en présence des réalisateurs.
Énigmatiques, originaux, osés, ou différents, il se peut que certains films ne trouvent pas de distributeurs après une première diffusion en festival, leur donnant accès à une sortie en salles. Collectif Eldo, soucieux de soutenir le cinéma indépendant dans toute sa diversité, et notamment l'autoproduction, a lancé un appel à films en région afin de permettre à quatre films d'être projetés à l'Eldorado. Ainsi, les réalisateurs seront présents pour échanger avec le public. Voir la programmation ci-dessous et le tract en pièce-jointe :

- TV de Mickaël Pillisio, 2015, 10 min
Une petite fille atteinte d'un trouble psychologique arrête son traitement médical afin de vivre une expérience avec son ami imaginaire TV.

- Franck de Marion Berry, 2016, 19 min
Allan, un acteur médiocre, doit réaliser une scène d’horreur, et ne parvient pas à faire passer de l’émotion. Le tournage approche, le réalisateur s’impatiente, et quelque chose de bizarre prend forme.

- Odette de Stéphane Paravigna, animation, 2016, 4 min
Odette, tendre personne traverse les maux de son époque, les teintes d'une vie ordinaire.

- Lost Memories de Mathilde Rachet, 2017, 15 min
Un pavillon blanc, les robes implacables de sa mère qu’elle fait tourner pour lui : la rose. Sa bouche écarlate, ses manières à la Audrey Hepburn. La chevalière qui brille avec insolence au doigt de son père. Le jazz, l’ivresse de l’alcool. Les  larmes de sa mère, son père incestueux.

Collectif Eldo
Collectif.Eldo@gmail.com
Web : http://cinemaeldorado.wordpress.com/collectif-eldo/
Facebook : https://www.facebook.com/lecollectifeldo