lundi 10 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : Stom 500 sera le troisième artiste à s’exprimer sur le M.U.R.

05/12/2018 14:51Imprimer l’article
Du 9 au 12 janvier prochain, l’artiste strasbourgeois Stom 500 proposera une création inédite sur le M.U.R.
Stom 500 a commencé à dessiner lorsqu’il était gosse et ce plaisir de tenir un crayon ou aujourd’hui le spray ne l’a jamais quitté.
Artiste, illustrateur ou encore artiste graffiti, ce strasbourgeois n’a pas de supports de prédilection mais juste la passion de pousser sa technique et ses outils le plus loin possible. Stom 500 est un accro des détails dont le trait s’inspire simplement de ses cartoons préférés ou de son quotidien : un week-end à la campagne ou un bon album de musique sont des sources d’inspiration évidentes. Ses scènes burlesques nous racontent des histoires portées par un style graphique percutant, dynamique et très coloré. Un entremêlement de personnages, d’animaux et autres objets surgissant les uns des autres, découpés et mixés de manière improbable.
Un homme de partage qui se nourrit aussi des rencontres faites à chaque event, avec des personnes aussi passionnées que lui, qui alimentent ses réflexions, font évoluer sa manière de voir son métier et le graffiti aujourd’hui. Compléter son travail par des moments de vie, c’est comme ça que Stom 500 fonctionne !

Stom 500 en quelques dates


Expositions
- Solo show «In the box » | Galerie Loft du 34, Paris (2018).
- Urban Art Fair | Le Carreau du Temple, Paris (2018).
- Ça peinturlure | Galerie Loft du 34, Paris (2017).
- Vitamine | Galerie Loft du 34, Paris (2017).
- Graffalgar, peinture d’une chambre d’hôtel | Strasbourg (2013) This is Pshit | Paris (2012).

Festivals
- Colorama Street art festival | Biarritz (2018).
- Festival Caps Attack | Cergy (2017).
- Festival Underground Effect #3 | La Défense, Paris (2017).

Le M.U.R., c’est quoi ?


Un musée en plein air, une galerie ouverte à tous qui se métamorphose directement sous les yeux des passants. Ce projet audacieux se cristallise sous l’appellation du M.U.R. (pour Modulable, Urbain, Réactif) et est représenté par un support situé au carrefour de la rue Jean-Jacques Rousseau et de la rue d’Assas.
Tous les trois mois, un artiste invité prend possession de cette surface d’exposition afin d’y réaliser une œuvre éphémère et inédite, une création réalisée en toute liberté qui est le fruit de techniques artistiques variées. Le M.U.R. fait peau neuve régulièrement mais la volonté qui l’anime reste la même : faire la part belle à l’art contemporain urbain sous toutes ses formes.
C’est l’artiste Speedy Graphito, l’un des précurseurs du street art, qui a été le premier à en prendre possession en juillet, suivi de Bault et ses bestioles colorées en octobre dernier.

Ce projet est porté par l’association Zutique Productions ainsi qu’un collectif d’artistes dijonnais composé de : RNST, Bretzel Film, Yannick Gosset et les Éditions Inencadrable, en collaboration avec la Ville de Dijon.

Les prochaines dates devant le M.U.R.


- Du mercredi 9 au samedi 12 janvier : performance graphique de Stom 500.
- Samedi 12 janvier à 16h00 : vernissage de l’oeuvre en partenariat avec le Saint-Nicolas (71 rue Jean-Jacques Rousseau).








 
?>