samedi 18 août 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : Une exposition gratuite pour les enfants au Consortium

12/04/2018 00:50Imprimer l’article
L’exposition «The Ripple Effect» concentre une majeure partie des créations de Jay DeFeo, artiste avant-gardiste de l’après-guerre. Elle est accessible gratuitement pour les jeunes au centre d’art contemporain dijonnais situé rue de Longvic.
Si l’on vous dit «musée» et «écoliers», vous aurez sûrement l’idée d’un mauvais mélange duquel résulte ennui et indifférence. Pour contrer ces clichés, le Consortium a décidé de mettre en place une exposition gratuite pour les «6-12 ans» durant les mercredi et jeudi des vacances scolaires.

Une approche «pédagogique et culturelle»


Il est en apparence peu évident de susciter l’intérêt des enfants pour des oeuvres d’art, qui plus est aussi abstrait que le contemporain. C’est pourtant à l’aide des oeuvres de Jay DeFeo qu’un petit groupe d’enfants accompagnés de quelques parents se sont prêtés au jeu ce mercredi après-midi. Au programme, description des tableaux, de l’atelier de l’artiste et… coloriage. Emilie Fourny, chargée du service des publics, est en quelque sorte la “maîtresse” durant près d’une heure. Elle prend sa mission très à coeur : “Il s’agit d’une exploration ludique d’un espace qui leur est inconnu. C’est l’occasion de leur apprendre du vocabulaire, de développer leur perception tout en stimulant leur esprit créatif”.

Pour les grands… et les petits


Tout au long de l’exposition, les enfants paraissent obnubilés par l’endroit. Raphaêl et Adrien, ont assisté à la séance et semblent ravis de cette activité inhabituelle : «Dessiner ce qu’on l’on voit est amusant. On essaye de comprendre les tableaux même si c’est compliqué». Sophie, leur maman, partage cet enthousiasme : «Cela permet de voir le musée autrement, sans leur courir après…L’éducation culturelle me semble primordiale de nos jours».  Elle n’hésite pas à mettre en lumière la polyvalence de la démarche du Consortium : «A la base, l’art contemporain me perd un petit peu. En somme, la pédagogie est bénéfique pour eux comme pour nous».
Maxime Frechet
Inscription par téléphone au 03 80 68 45 55