mardi 25 septembre 2018
La soirée de présentation de la nouvelle JDA, résultat de la fusion entre la JDA (Basket masculin) et le CDB (Hand féminin), s'est déroulée ce mardi soir au Palais des Sports de Dijon.
Questions à...
Durant deux jours, les start-ups françaises du secteur de l'alimentation et de la gastronomie sont réunies au Palais des Congrès de Dijon, dans le cadre de la deuxième édition du salon Food Use Tech, la référence FoodTech en France. Comment se portent-elles ? Pourquoi ce salon ? Pourquoi  à Dijon ? Le Dijonnais Xavier Boidevézi, secrétaire national de l'écosystème Foodtech, explique tout.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

DIJON : Une nouvelle galerie à ciel ouvert fait son apparition

05/07/2018 18:22Imprimer l’article
L'artiste Speedy Graphito inaugurera dimanche le M.U.R. au carrefour de la rue Jean-Jacques Rousseau et de la rue d’Assas.
Un musée en plein air, une galerie ouverte à tous qui se métamorphose directement sous les yeux des passants, ayant pour ambition de fracturer la frontière invisible qui sépare le public de l’art. Ce projet audacieux se cristallise sous l’appellation du M.U.R (pour Modulable, Urbain, Réactif) et est représenté par un support de 7 x 4 mètres situé au cœur du centre ville de Dijon, au carrefour de la rue Jean-Jacques Rousseau et de la rue d’Assas.

Un artiste invité tous les trois mois


Tous les trois mois, un artiste invité prend possession de cette surface d’exposition afin d’y réaliser une œuvre éphémère et inédite, une création réalisée en toute liberté qui est le fruit de techniques artistiques variées. Un vecteur qui ouvre de nouveaux horizons, qui questionne et accroche le regard des promeneurs afin de les sensibiliser à cette forme d’expression. Le M.U.R. fait peau neuve régulièrement mais la volonté qui l’anime reste la même : faire la part belle à l’art contemporain urbain sous toutes ses formes. Les artistes sélectionnés proviennent de divers horizons et sont aussi bien régionaux que nationaux ou internationaux. Ils ont pour point commun leur singularité, leur identité forte. Ils excellent dans diverses disciplines, du pochoir au graffiti, du figuratif à l’abstrait, du néo pop au pixelisme.

Chaque nouvelle performance artistique est mise à l’honneur lors d’un vernissage dans l’un des bars du quartier, mais également au travers d’ateliers, d’expositions autour du travail de chaque artiste et de balades urbaines à destination des scolaires.

Le M.U.R de Dijon s’inspire de celui créé à Paris en 2007, qui a donné naissance à des dispositifs similaires un peu partout en France.

C’est l’artiste Speedy Graphito, l’un des précurseur du street art, qui sera le premier à en prendre possession en juillet prochain.

Biographie de Speedy Graphito


Depuis ses fresques colorées qui ont enchanté les murs de Paris aux débuts des années 80, sa peinture n’a jamais cessé d’évoluer. Ses toiles s’exposent à travers le monde au sein de nombreuses expositions qui lui sont consacrées. Son style original et percutant reste sa marque de fabrique.

Speedy Graphito produit de l’Art. Aussi prolifique qu’inventif, il utilise toutes les formes d’expression - peinture, sculpture, installation, photo ou vidéo, pour créer à travers son œuvre et au fil des époques un langage universel imprégné de l’air du temps. Aujourd’hui, il fait figure d’icône et son influence sur les nouvelles générations d’artistes ainsi que sur le paysage culturel actuel n’est plus à prouver.

C’est la commande de l’affiche pour « La Ruée vers l’Art » en 1985 par le Ministère de la Culture qui lui confère aussitôt une large reconnaissance et une notoriété grand public.

S’ensuivront l’animation des tours de la Défense pour le concert de JM Jarre - l’identité graphique extérieure de la Halle Saint Pierre - la création du logo de la mission spatiale Altaïr dont le dessin est encore quelque part dans l’espace intergalactique - la peinture de la péniche Europodyssée qui rejoint via les canaux Paris à Moscou, des voiles d’un catamaran pour une traversée de l’Atlantique en solitaire, et des murs de Paris le long du Parcours de la Bièvre...

Speedy Graphito en quelques dates


1975 - 1980 : Décors de théâtre pour la « Lyrique » de l’Isle-Adam
1975 - 1978 : Etudes au lycée d’arts appliqués « Rue madame » Paris
1978 - 1980 : Etudes supérieures à l’école « Estienne » Paris
1983 : Premier mur peint
1984 : Première exposition en galerie
1985 : Création de l’affiche pour « LA RUÉE VERS L’ART » Ministère de la Culture
1987 : « YOU ARE THE WORLD » Création d’une ligne de T-shirts SPEEDY GRAPHITO
« SPEEDO » Création du journal des fans de Speedy
1989 : Projections pour le concert de J.M. Jarre à La Défense
1993 : Création de l’emblème de la mission spatiale ALTAÏR C.N.E.S.
Création de l’identité visuelle de « LA HALLE SAINT-PIERRE », Paris
2014 : « Ainsi soit Lapinture » Co-réalisation du film documentaire long métrage
2015 : « La plus grande Fresque d’Europe » Festival International de Street Art – Evry

Photo : «Street Art was Here», par Speedy Graphito (2017) :