vendredi 14 décembre 2018
Questions à...
Le préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne-Franche-Comté, Bernard Schmeltz, a réagi ce samedi pour Infos-Dijon.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

FRANCE GALL : Un Dijonnais témoigne

08/01/2018 00:27Imprimer l’article
Le chanteur Romain Lamia qui travaille avec les musiciens de France Gall depuis de nombreuses années, a souvent évoqué l'artiste. 
Pour Infos-Dijon le chanteur originaire de Dijon nous livre, via les musiciens, des confidences sur la chanteuse, nous parle de sa façon de gérer sa carrière et son refus de travailler avec Pascal Obispo.
Chanteuse populaire, France Gall aura marqué le monde de la chanson des années 60 aux années 90. Celle qui aura donné tout pour la musique est partie ce dimanche 7 janvier 2018 des suites d'un cancer à l'âge de 70 ans.

Parmi les musiciens qui ont travaillé avec France Gall, nombreux sont ceux qui depuis quelques années sont aux côtés du chanteur originaire de Dijon, Romain Lamia. Lors de différents concerts donnés notamment dans la Capitale des Ducs, les musiciens étaient présents sur scène et ont participé à certains de ces albums « aux tonalités Michel Berger – France Gall ».
Parmi eux : Jannick Top, bassiste et chef d'orchestre pendant plus de 20 ans. Le batteur Claude Salmieri. Georges Rodi, Serge et Philippe Perathoner aux claviers et aux synthétiseurs. Et le saxophoniste Patrick Bourgoin.

                                                                      

                                                                 Jannick Top, bassiste de France Gall et Romain Lamia

Les longues séances de travail en studio étaient l'occasion pour les musiciens d'évoquer le souvenir de Michel Berger et de parler de France Gall, et justement, Romain, vous avez une anecdote concernant l'album « Babacar »

« Oui, les musiciens m'ont expliqué que Michel Berger avait emmené toute l'équipe en studio en Italie dans un très grand château. Et pour garder tous les musiciens le soir pour travailler sur le disque, il faisait remonter le pont levis pour que personne ne sorte. Bilan, l'album a été fait en cinq jours avec des titres que tout le monde connait comme : Ella elle l'a, Papillon de nuit, Evidemment ou encore Babacar »

Un album joué à Dakar


«  Quand France Gall est allée à Dakar jouer en concert l'album Babacar, toute l'équipe, après le concert, est partie souper dans un restaurant. France est restée avec la population qu'elle venait de croiser et est partie manger avec eux dans les mêmes plats, à l’Africaine. »


France Gall était anxieuse


« Un peu oui. Pendant les balances avant les concerts, elle allait dans tous les coins de la salle pour s'assurer que le public verrait bien tout le concert. Elle ne voulait pas que quelqu'un achète une place et soit déçu du spectacle »


Son public le lui rendait bien


«  France Gall avait un sens de la musique et de la scène énorme. Elle aimait son public et le contact qu'elle avait était assez prenant m'ont raconté les musiciens »


France Gall aimait tout gérer


« Oui elle voulait savoir, voir. D'ailleurs à la disparition de Michel Berger, c'est elle qui a tout géré. Une gestion qui en a découlé la récente comédie musicale « Résiste ». Elle a tout supervisé de la mise en scène aux chorégraphies en passant par le choix des chansons. Une véritable chef d'orchestre »

On dit que France Gall aurait refusé des chansons écrites par Obispo


«  C'est vrai. C'est une confidence que m'a faite son ingénieur du son Jean Pierre Janiaud lorsque je suis allé le voir au studio Gang, là où tous les tubes ont été réalisés. Pascal Obispo avait présenté à France Gall des chansons qu'elle a toutes refusées. Parmi ces chansons il y a le tube donné à Natascha St Pierre : Tu trouveras »


Il y a pour vous tous, un concert mythique


«  Ah oui ! Et nous sommes tous d'accord. Les musiciens et moi même. Parce que ce qui nous fait vibrer bien sûr c'est la scène. Et le Palais des Sports de 1982 pour l'album «  Paris, France » est la série de concerts mémorable à tous les niveaux. Guichets fermés pendant deux semaines avec des titres comme : Résiste. Tout pour la musique. Il jouait du piano debout. France était au top »   

                                                                                                                                                                                      Norbert Banchet

     Quelques uns des musiciens de France Gall autour de Romain Lamia lors d'un concert au Feuillants à Dijon

Photos : F.Gall - capture d'écran YouTube - Ella elle l'a. Et Facebook Romain Lamia
 
?>