dimanche 17 novembre 2019
Experts du quotidien, les membres de l'association Envie d'aller plus loin avec mon handicap étudient l'accessibilité des événements ou des moyens de déplacement à Dijon. Après deux années de déboires, ils espèrent que les prochaines animations des Féeries de Noël seront réellement inclusives.
Questions à...
Depuis mars 2018, Sophie Harent occupe la direction du musée Magnin. À l'occasion d'un nouvel accrochage, elle explique pour Infos-Dijon comment elle donne un nouveau souffle à ce musée national.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

INSOLITE : La bataille d'Alésia rejouée en Playmobil

19/10/2019 06:27Imprimer l’article
«Alésia en Playmobil», le nouveau défi du MuséoParc Alésia, est présenté jusqu'au 3 novembre à Alise-Sainte-Reine. Un passionné de ces figurines a reconstitué la célèbre bataille pour un événement archéo-ludique. Découvrez les coulisses de l'installation. Actualisé : 8.000 personnes ont visité l'exposition.
Un plateau de 30m², plus de 1.000 figurines, quatre jours de montage, 50 heures d'installation, des litres de terreau... les chiffres donnent l'ampleur de la réalisation proposée aux enfants comme aux nostalgiques de ces petits jouets. Le MuséoParc Alésia et le collectionneur Jean-Paul Turquois s'associent pour créer cet événement archéo-ludique, un des temps forts de la saison 2019 (retrouver la présentation de la saison).



La collection est constituée de pièces originales, non transformées, pour présenter les Romains, les Germains et d'autres tribus alliées de César. Jean-Paul Turquois intègre les quelques Gaulois sortis par Playmobil en édition spéciale, dans une mise en scène impressionnante afin de représenter les stratégies de combats de l'époque.

Le MuséoParc Alésia prend soin de préciser que l'exposition est autorisée par Playmobil mais ni organisée ni sponsorisée par la marque allemande. C'est un pur délire du collectionneur Jean-Paul Turquois et du directeur du MuséoParc Alésia Michel Rouger à destination des enfants à partir de cinq ans.

Une nouvelle vie pour des collections de jouets délaissés par des enfants


À l'origine de cette idée délirante, il y a Jean-Paul Turquois qui vit au Mans, dans la Sarthe. Il est collectionneur par passion depuis cinq ans même s'il a joué aux Playmobil dans son enfance. Il trouve les figurines dans des brocantes mais aussi par «des collections d'enfants qui ne jouent plus avec» même s'il est «toujours un peu triste de voir des gamins de huit ou dix ans vendre leurs jouets».

Avec le PlaymoClub de Normandie, Jean-Paul Turquois réalise trois ou quatre expositions par an, souvent sur des scènes de 12 m². Certaines de ses figurines ont plus de 20 ans. Les soldats Romains sont des séries de 2007 complétés par des séries postérieures à 2012. Tous les Playmo présentés sont d'origine même si les guerriers gaulois se sont vus adjoindre des boucliers conçus par Jean-Paul Turquois et sa compagne. Un bouclier gaulois est réalisé en sept étapes de fabrication. Les carnyx et cornus n'existent pas dans la marque, ils ont donc été réalisés spécialement pour l'exposition.

«C'est un univers que l'on crée»


Oppidum gaulois, camp de César... des scènes sont juxtaposées sur le plateau pour synthétiser le siège d'Alésia qui dure trois mois, avec différentes séquences, entre juin et septembre en 52 avant notre ère. Le plateau de 6 x 5 mètres a été préparé par Mickaël Mory et Romuald Lefèvre s'est chargé de l'éclairage. Le contenu a été travaillé avec Maud Goldscheider, médiatrice culturelle du MuséoParc Alésia. Pour cette présentation, les rideaux de la pièce sont ouverts afin d'être en perspective avec le mont Auxois où sont situés les vestiges de la ville gallo-romaine.

Cet événement est «un vieux rêve» pour Michel Rouger qui est «intimement convaincu de la force pédagogique et de médiation du Playmobil». De telles expositions se multiplient : Ancy-le-France, Blois... «C'est dans l'air du temps». «Je voulais vraiment qu'on soit 'Alésia' avec tout cet aspect de médiation et d'accessibilité comme on sait faire ici». Pour autant, «il faut prendre ça avec beaucoup de distance, c'est aussi un univers que l'on crée». Un univers qui est enrichi par des explications historiques et archéologiques à découvrir sur les murs de la pièce. «Si on lit tous les textes, il n'y a aucune ambiguïté» entre la part artistique et la réalité historique.

Le MuséoParc Alésia a signé la charte Playmobil invitant à s'engager à ne pas faire de scène pouvant heurter la sensibilité des enfants. La marque a doté le centre d'interprétation de boîtes que les visiteurs pourront gagner en participant à un jeu-concours consistant à repérer des «intrus» savamment disposés sur le plateau au milieu des figurines de Gaulois et de Romains.

Actualisé le 8 novembre 2019 : Pendant les vacances scolaires du 19 octobre au 3 novembre, le MuséoParc Alésia revendique environ 8.000 visiteurs pour l'exposition «Alésia en Playmobil». Le centre d'interprétation situé dans l'Auxois a pu constater que l'événement attirait tout particulièrement des Dijonnais de tous âges venus en famille et «qui en profitaient pour visiter l'ensemble du MuséoParc Alésia». En attendant la confirmation du bilan annuel de la saison, tout indique qu'il y a une augmentation de la fréquentation par rapport à 2018.

Jean-Christophe Tardivon

Découvrir la vidéo en montage accéléré des coulisses de l'exposition

Retrouver la vidéo d'annonce de l'exposition Playmobil

Le MuséoParc Alésia, c'est : le centre d’interprétation qui présente le contexte, le déroulement et les conséquences de la bataille d’Alésia pour les Gaulois et pour les Romains (en 52 avant notre ère), les vestiges de la ville gallo-romaine d’Alésia (habitée jusqu'au Vème siècle) ainsi que la statue de Vercingétorix du sculpteur Aimé Millet installée en 1865.

Le Centre d’interprétation
1, route des Trois Ormeaux
21150 Alise-Sainte-Reine
03 80 96 96 23

Tarifs
Expo temporaire seule : 3 euros
Centre d'interprétation : de 4,50 à 10 euros
Ville gallo-romaine : de 2 à 4 euros
Centre d'interprétation + ville gallo-romaine : de 6 à 12 euros

Ouvert tous les jours du 15 février au 30 novembre 2019
Du 15 février au 31 mars : de 10 h à 17 h
En avril, mai et juin : de 10 h à 18 h
En juillet et août : de 10 h à 19 h
En septembre et octobre : de 10 h à 18 h
En novembre : de 10 h à 17 h

Alésia en Playmobil
Jusqu'au 3 novembre 2019
Accès inclus dans le billet d'entrée

Expo' goûter
Une découverte ludique du siège et des combats d'Alésia, suivie d'un goûter (1h30)
3 euros + billet d'entrée
Samedi 19 octobre et samedi 2 novembre à 15h

MuséoFab des vacances
Poupées en argile
Les rares poupées retrouvées en Gaule romaine étaient généralement articulées et souvent produites en série à partir d’un moule.
Petits et grands, fabriquez votre propre poupée.
Tarif : inclus dans le billet d’entrée
De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h : samedis 26 octobre et 2 novembre et dimanches 27 octobre et 3 novembre.
Marelles et latroncules
Découvrez les activités ludiques favorites des Romains et confectionnez un jeu de plateau.
Tarif : inclus dans le billet d’entrée
De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h : du lundi 21 au vendredi 25 et du lundi 28 au jeudi 31 octobre.