mercredi 18 juillet 2018
Au coup de sifflet final, ce fut l’explosion de joie ! Les supporters de l’équipe de France ont célébré en ville la victoire contre la Croatie.
Questions à...
A l'occasion de la reprise de l'entraînement, Olivier Dall'Oglio, entraîneur du DFCO, fait le point sur l'équipe, les mouvements et les objectifs pour la saison 2018/2019 de Ligue 1. Vidéo.
> Ecouter, lire, voir > Ecouter, lire, voir

LIVRE : «Le pervers narcissique sous toutes ses coutures» de la Côte d’Orienne Marie-Françoise Barbot

17/06/2018 01:40Imprimer l’article
Psycho-graphologue et coach sentimental, Marie-Françoise Barbot, installé à Longvic, et déjà auteur de nombreux livres, a dépeint dans cette œuvre le portrait du pervers narcissique, pathologie souvent mal comprise et victime d’idées reçues. Rencontre. 
L’œuvre permet de reconnaitre un pervers narcissique notamment grâce aux témoignages de femmes victimes, qui interviennent tout au long de la lecture. Au cours de ces 18 mois de travail, Marie Françoise Barbot a aussi rencontré des psychologues et psychiatres pour mieux établir le portrait de ces personnages.
 

Comment fonctionne un pervers narcissique ?

 
Marie Françoise Barbot : «C’est quelqu’un qui dévie la relation d’amour en relation de pouvoir avec les femmes. Il y a la phase de séduction, vient ensuite l’isolement et enfin la destruction. Il exerce une emprise sur les victimes au fil du temps. Il les vide de leur contenu pour les anéantir. Il y a une vraie volonté de lavage de cerveau. A noter qu’il n’est jamais violent physiquement mais seulement psychologiquement»
 

Les victimes sont des femmes actives, mais pas uniquement

 
«Un pervers narcissique a besoin de pouvoir se nourrir de tout le contenu de sa victime. Sa femme doit être belle, intelligente, avec un fort caractère, sinon elle n'a aucun intérêt pour lui. Mais ces femmes ne s'en rendent pas compte tout de suite . On retrouve ce genre de personnage aussi dans le monde du travail. Ce sont souvent des chefs. Et puis il existe des parents qui agissent de cette façon envers leurs enfants. Et là, c’est dramatique.»
 

Commet se sortir de l’emprise de ces personnages ?

 
«Il faut les fuir, c’est le seul moyen de s’en échapper. Mais il ne faut pas le faire seul. Il faut se faire aider par des psychologues. Il est toujours difficile d'admettre que finalement on n’a pas été aimé, mais utilisé. Il va falloir se reconstruire, et un soutien est primordial. Je donne quelques adresses d’ailleurs dans mon livre»
 

Les bonnes adresses


A la fin de l’oeuvre, l’auteur transmet en effet plusieurs adresses de soutien aux nombreuses femmes victimes de pervers narcissiques. Elle propose un test qui permet de reconnaître le pervers narcissique. Par ailleurs Marie Françoise Barbot dresse le portait d’un pervers narcissique très clair dans son livre. On apprend notamment qu'il ne connait pas le sentiment d’empathie, qu’il se trouve faible par rapport à l’autre et qu’il veut que sa victime ressente tout le mal-être dont il souffre.

Prochainement à Longvic


Marie Françoise Barbot présentera son livre «Le pervers narcissique sous toutes ces coutures» le dimanche 24 juin lors de la 5 ème Biennale de l'écrit de Longvic à l'Espace Jean Bouhey  de 10h à 19h. L'occasion de rencontrer l'auteur, de converser, d'échanger, de faire des selfies et autres dédicaces.  
                                                          
                                                                                                                                                                                 Norbert Banchet
Cliquez ICI pour entrer en contact avec Marie-Françoise Barbot