mardi 19 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> > Elections sénatoriales

ELECTIONS SENATORIALES : «Les grands électeurs garants du bon sens» selon Alain Houpert

24/09/2017 22:19Imprimer l’article
Pour le sénateur de la Côte-d'Or, le Sénat «s’affirme plus que jamais comme l’organe de modération de la politique impulsée depuis juin dernier».
Communiqué d'Alain Houpert, Sénateur de la Côte d’Or :

Au terme du scrutin qui devait renouveler 171 sièges sur les 348 que compte notre Haute Assemblée, je tiens tout d’abord à féliciter notre président Gérard Larcher pour sa facile réélection. Les grands électeurs ont rendu hommage à son expérience et sa faculté à tenir le Sénat à l’abri des polémiques dans les moments difficiles de la vie politique.

Ce soir, notre famille politique reste majoritaire au Palais du Luxembourg. J’en retire deux enseignements.

Le premier est que les grands électeurs ont su se garder de l’effervescence qui avait marqué le scrutin des législatives dans le sillage de l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Notre Haute assemblée poursuivra ses travaux grâce à des élus d’expérience, connaisseurs de leurs dossiers tout autant que des rouages de notre appareil législatif. J’applaudis le bon sens de ces grands électeurs ainsi que leur clairvoyance.

Le second est que, quelques mois après son élection à la tête de notre pays, Emmanuel Macron et le gouvernement qu’il a choisi doivent prendre conscience que le Sénat s’affirme plus que jamais comme l’organe de modération de la politique impulsée depuis juin dernier. Le Sénat n’accordera pas de blanc-seing aux volontés de l’Elysée et de Matignon, il accueillera les réformes nécessaires à notre pays avec bienveillance mais aussi avec vigilance et en ayant à coeur de prémunir les élus locaux de nouvelles atteintes à leurs prérogatives, à leurs compétences et à leurs financements.

Paris, le 24 septembre 2017
Alain HOUPERT, Sénateur de la Côte d’Or


 
?>