samedi 17 août 2019
Le mosaïste a ajouté Dijon à la longue liste des villes du monde qui hébergent ses oeuvres. Il en a fixé six sur des façades du centre-ville.
Découvrez notre carte Google pour retrouver les six oeuvres.
Questions à...
La conseillère métropolitaine déléguée à l’emploi témoigne de la volonté de la Métropole d’accompagner les acteurs du territoire pour favoriser la création d’emplois et «permettre un développement économique harmonieux et solidaire».
> Etat-Civil > NECROLOGIES

CÔTE-D’OR : François Sauvadet salue la mémoire de Louis Berthou

09/08/2019 20:56Imprimer l’article
Le conseiller général honoraire s’est éteint à l’âge de 94 ans.
Communiqué de François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d'Or :

C’est avec une immense tristesse que j’ai appris la disparition de Monsieur Louis Berthou, à l’âge de 94 ans.

Toute sa vie a été marquée par son engagement profond au service de la France, au service du département et de sa commune.
Je veux saluer son courage, sa loyauté et son dévouement au service de l’intérêt général.

Son engagement militaire, d’abord. Engagé en 1943, à l’âge de 18 ans, aux côtés des Forces Françaises en Tunisie, il a très vite rejoint l’artillerie divisionnaire de la légendaire division blindée du Général Leclerc. Son amour de la France et son combat pour la liberté l’amèneront à participer aux batailles les plus marquantes : le débarquement en Normandie, à Utah Beach, la libération de Paris, de Strasbourg, les combats dans les Ardennes, puis en Allemagne. Il sera ensuite engagé à partir de 1947 dans les combats en Cochinchine, Anam et au Laos aux côtés du Corps Expéditionnaire Français. Il présidait l’association départementale des anciens de la 2ème DB, pour laquelle il avait fait de la transmission de la mémoire aux nouvelles générations une priorité.

Son engagement politique, ensuite. Maire de Saint Apollinaire de 1971 à 1995, et Vice-président du district de l’agglomération Dijonnaise de 1976 à 1995, Louis Berthou aura profondément modernisé sa commune durant ses 4 mandats, transformant un village de 1000 habitants en  une commune de 7000 personnes où 4000 emplois seront crées.
Suppléant du Député Louis de Broissia de 1984 à 1994 puis Conseiller régional de 1995 à 1998, son dernier mandat, celui de Conseiller général, s’achèvera en 2001. Elu au Conseil Général depuis 1982, Louis Berthou y a exercé les fonctions de Vice-président de la Commission affaires financières et générales, de Questeur, et de Vice-président.

Enfin, son engagement associatif. Conseiller général honoraire, Louis Berthou s’est illustré par son engagement en qualité de Président de l'Amicale des anciens Conseillers Généraux, Départementaux et Régionaux de la Côte-d'Or, mandat qu’il exerçait depuis 2007. Il avait également exercé les responsabilités de Vice-président délégué du CAUE.

Je retrouvais régulièrement Louis Berthou lors des travaux de l’association des anciens conseillers généraux, mais aussi chaque année à Nod-sur-Seine, à l’occasion des commémorations de l’anniversaire de la jonction entre la 2e DB et la 1ere DFL.

Il était très impliqué dans la préparation de cette cérémonie commémorative de la journée historique du 12 septembre 1944, à laquelle il a participé sous  les ordres du Général BROSSET. Il était l’un des piliers de cet événement annuel qui perpétrait, selon ses mots, la mémoire et les valeurs de liberté et de courage qui ont amené à libérer la France.

Avec la disparition de Louis Berthou, la Côte-d’Or perd une figure emblématique. Sa hauteur de vue, son expérience, son engagement nous manqueront. Son parcours hors du commun demeurera un modèle pour les générations futures.

Et pour ma part, j’ai perdu un ami que j’avais plaisir à rencontrer.

Je tiens à présenter à son épouse, à sa famille, à ses camarades de la 2e DB, à ses anciens collègues conseillers généraux et aux épleumiens, mes plus sincères condoléances.