mercredi 15 août 2018
Au Zénith et dans les Jardins du Département pour la demi-finale France-Belgique, au Zénith pour la finale France-Croatie, les Dijonnais ont vibré pour les Bleus. Notre rétrospective en deux vidéos.
Questions à...
A la veille de la reprise de la Ligue 1, à Montpellier pour les Dijonnais, le coach du DFCO a fait le point. L'état d'esprit, les changements dans l'effectif, Yoann Gourcuff, les blessés Balmont et Kwon, le jeu du DFCO, la vidéo en Ligue 1, etc, tout y passe.
> Etat-Civil > NECROLOGIES

NECROLOGIE : Docteur Christophe-Marie Combier

07/08/2018 07:38Imprimer l’article
Il exerçait au CHU et effectuait de nombreuses missions humanitaires.
Il avait décidé de consacrer sa vie à sauver des vies… Mais le destin a été bien cruel pour lui. Le Docteur Christophe-Marie Combier s’est éteint samedi 4 août, à son domicile à Dijon, emporté par une maladie dont il savait que l’issue serait bien malheureusement inéluctable.
Alors forcément le sentiment d’injustice est profond pour la famille autant que pour les amis et connaissances de cet enfant du Creusot. Fils de Jean-Philibert et de Monique Combier, Christophe-Marie avait eu une scolarité brillante, de l’école Guynemer au Lycée Jean Jaurès.
Après, c’était un peu génétique dans cette grande famille de médecins, il avait décidé bien évidemment d’embrasser une carrière dans la médecine. Bac en poche, il avait rejoint la Fac de Médecine à Dijon. Pour une longue formation qui l’avait vu être consacré chirurgien viscéral en septembre dernier. Il exerçait au CHU.
Parce qu’il avait adoré ses stages d’internat effectué à l’Hôtel-Dieu au Creusot où il avait travaillé avec son père, le Docteur Jean-Philibert Combier, le jeune chirurgien avait téléphoné au Directeur de l’établissement creusotin pour lui annoncer qu’enfin il était prêt à rejoindre l’équipe de chirurgiens de l’Hôtel-Dieu.
Il se faisait une joie et un grand bonheur de pouvoir être dans les pas de son père et de travailler quelques années avec lui. Mais implacable la maladie l’a frappé, sournoise, cruelle, révoltante. Christophe-Marie a été emporté par une tumeur cérébrale.
Il laisse derrière lui son épouse, Annabelle Yap Combier, médecin urgentiste à l’Hôpital de Chaumont. Mais aussi deux petites filles, tant adorées, Octavie, 4 ans et demi et Aimée, 1 an et demi.
L’annonce de la mort de Christophe-Marie a plongé dans la douleur et dans l’incompréhension des milliers d’amis et de connaissances. Car du Creusot où il avait pratiqué le tennis et le football, jusqu’à Dijon, partout où il est passé Christophe-Marie s’était fait encore et toujours plus d’amis.
Il aimait voyager et comme son papa il était important pour lui de mener des missions humanitaires, là où les médecins manquent, là où la misère continue de faire des ravages. Christophe-Marie adorait l’Afrique, où il aimait donner de sa personne, autant que de son temps.
Ses obsèques, dans l’intimité auront lieu en l’église de Brandon (71) ce jeudi 9 août à 15 heures. A son épouse, à ses enfants, à ses parents, à sa sœur, à sa famille et à ses amis, infos-dijon présente ses très sincères condoléances.

Pour vos messages de condoléances :
Par courrier :
Monsieur et Madame Combier
29 rue Victor Hugo
71200 Le Creusot
Par mail : jpcombier@gmail.com