samedi 24 février 2018
Questions à...
Dans une longue interview qu'il nous a accordée, le maire de Dijon et président de Dijon Métropole n'élude aucun sujet.
Les erreurs du quinquennat de François Hollande, ses acquis aussi, la politique d'Emmanuel Macron, les prochaines élections municipales à Dijon, le projet métropolitain, la rivalité avec Besançon, les rapports avec le Département et la Région, la marque Just Dijon, l'auto-suffisance alimentaire, et bien-sûr les tarifs du stationnement…
> Faits-Divers > En Côte-d'Or

APRES LES CAS DE MENINGITE SUR LE CAMPUS DE DIJON : Il est encore possible de se faire vacciner

18/03/2017 07:51Imprimer l’article
Une vaccination gratuite contre le méningocoque W reste possible jusqu’à la fin du mois de mars, sur le campus et au centre-ville de Dijon.
Communiqué de l'Agence régionale de santé (ARS) :

Campagne contre la méningite sur le campus de Dijon : Il est encore possible de se faire vacciner


Après la levée du dispositif exceptionnel mis en place durant près deux mois sur le campus de Dijon, étudiants et personnels peuvent encore se faire vacciner gratuitement contre la méningite, jusqu’à la fin du mois de mars.
Deux points de rendez-vous ont pris le relais du Multiplex, où a été organisée la vaccination du 4 janvier au 24 février.
-Le premier, le centre de prévention et de santé universitaire se trouve sur le campus (6a, rue du recteur Marcel-Bouchard). Il est ouvert de 13 heures à 15 heures.?
-Le second, le centre départemental de vaccination, se situe au centre-ville de Dijon (1 rue Nicolas-Berthot). Il ouvre de 9 heures à 17 heures.

L’ARS Bourgogne Franche-Comté rappelle que le vaccin contre le méningocoque W est un vaccin efficace, simple et sans danger, nécessaire non seulement pour se protéger soi-même, mais aussi pour protéger les autres.
L’Agence Régionale de Santé et Santé Publique France ont mis à disposition des dépliants d’information dans les restaurants universitaires Mansart et Montmuzard qui accueillent plusieurs centaines d’étudiants chaque jour.

Photo : Archives/Nicolas Richoffer