mardi 24 octobre 2017
Questions à...
Un an après son élection, le premier secrétaire de la section PS de Dijon revient sur l'année écoulée et parle de l'avenir dans une longue interview accordée à Infos-Dijon : l'échec du PS aux élections présidentielles et législatives, le processus de refondation du parti, la concurrence de La France Insoumise, la politique de La République en Marche, ou encore la mairie de Dijon… Tous les sujets sont abordés, sans langue de bois.
> ELECTIONS > ELECTIONS LEGISLATIVES

LEGISLATIVES : «En Marche» veut éviter les contrefaçons et met les points sur les i

19/05/2017 20:19Imprimer l’article
La coordination de campagne du mouvement En Marche précise que «seuls les candidats titulaires et suppléants de la République En Marche incarnent la majorité présidentielle».
Communiqué de la coordination de la campagne des législatives d'En Marche :

Il n’y a d’en marche qu’En Marche !


Afin d’éviter toute contrefaçon et au contraire de certaines déclarations récentes, République En Marche Côte- tient à apporter les précisions suivantes :

Seuls les candidats titulaires et suppléants de la République En Marche incarnent la majorité présidentielle, puisqu’il ne s’agit pas simplement de soutenir le Président mais de défendre l’intégralité de son programme.

Comme l’a rappelé Emmanuel Macron, il n’y aura pas de négociation d’appareils pour modifier les propositions clairement défendues par nos candidats devant les électeurs.

Par ailleurs, Emmanuel Debost en choisissant de se présenter comme suppléant de la candidate socialiste de la 1ère circonscription, a de ce fait signifié sa rupture avec le mouvement et ne peut s’en réclamer.

Pour la coordination de la campagne des Législatives, Claude Patriat