samedi 23 mars 2019
Avec notre vidéo de la manifestation.
Youth for climate Dijon a réussi à mobiliser environ 2000 lycéens et étudiants dijonnais à l'occasion de la grève et marche pour le climat ce 15 mars, suite à l'appel de Greta Thunberg.
Questions à...
Après l’affaire Christophe Dettinger, sur laquelle il revient largement pour Infos-Dijon, l’avocat dijonnais Jean-Philippe Morel représentera aussi l’association «Gendarmes et Citoyens» dans l’affaire de la caserne de Dijon et plaidera pour des policiers victimes en décembre dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Interview.
> Opinion > Autres opinions

DIJON : «La démolition à la Fontaine d'Ouche est-elle la seule réponse ?» demande la CLCV

13/03/2018 10:23Imprimer l’article
Par la voix de son président, David DEMEY, l’association CLCV de Côte d’Or réagit au projet de démolition de plusieurs bâtiments du bailleur social Villéo à la Fontaine d’Ouche situés du 32 au 42 avenue du Lac.
Communiqué de l'association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) :

En effet, nous avons pris connaissance de ce projet suite au conseil d’administration qui s’est tenu le 08 mars 2018 chez Villéo et nous ne comprenons pas pourquoi en arriver là. Des sommes importantes ont déjà été investies dans ce patrimoine pour le rénover et le sécuriser (plus d’un million d’euros !) et également financer l’association Grand Dijon Médiation à hauteur de 20 000 euros l’année dernière. Alors pourquoi un tel projet ?

122 logements susceptibles d’être démolis pour cause d’insécurité et de trop gros coups d’entretien un paradoxe quand on sait que la demande pour obtenir un logement augmente.

Ce projet de démolition démontre une réalité, l’absence de réels résultats des bailleurs et des pouvoirs publics face aux problématiques liées à l’insécurité dans les quartiers dits « sensibles ».

Ce projet de démolition va de nouveau créer une situation anxiogène pour les locataires concernés, comment ne pas être consterné par une telle situation pour des habitants qui aiment leur quartier et qui ne demandent qu’une chose leur tranquillité, non la Fontaine d’Ouche ne peut être autant abandonnée !

Même si Villéo n’est pas le premier responsable, l’association CLCV de Côte d’Or dresse véritablement un bien triste bilan sur cette politique qui consiste à démolir plutôt que de réagir.